A.Savoir

L’histoire de la ligne 14 du métro parisien

La ligne 14 est inaugurée en 1998 et est donc, encore aujourd’hui, la plus récente ligne du réseau métropolitain de la capitale. Elle se caractérise par une modernité des infrastructures (automatisation des rames dès sa mise en ligne) et une architecture plus adaptée aux flux d’usagers actuels. Avec un parcours complet de 13 à 14 minutes, elle connaît une progression constante de fréquentation depuis son ouverture. Le projet du Grand Paris verra le tracé de la ligne se prolonger au nord (Saint-Denis) comme au sud (Orly).

 

Station Saint-Lazare

Station de métro Saint-Lazare Paris, ligne 14
© La Tête en l’Air

 

À l’occasion de l’ouverture de la ligne 14 à la station Saint-Lazare, la RATP commande aux architectes d’Arte Charpentier un dôme de verre. Puisqu’il faut de la nouveauté et de la modernité, en lien avec cette nouvelle ligne automatisée, les architectes collaborent avec le concepteur lumière Philippe Almon et offrent aux usagers un immense puits de lumière qui se termine au sol par une horloge. Cet instrument temporel est d’ailleurs synchronisé avec toutes les autres horloges de la RATP. En plus d’observer cet cadran, on peut y voir le balai incessant des usagers métropolitains. L’horloge fait d’ailleurs écho aux œuvres d’Arman, « L’Heure de Tous », installées depuis plus de 30 ans sur le parvis de la gare Saint-Lazare.

 

Station Madeleine

Station madeleine, ligne 14 du métro à Paris
© La Tête en l’Air

 

Avez-vous déjà remarqué la poule de la station Madeleine ? C’est un vitrail de 80 kg conçu par l’artiste Ivan Loubennikov et offert en 2009 à la RATP par le métro moscovite en échange d’un édicule Guimard pour la station Kievskaia. Si vous vous arrêtez quelques secondes, vous verrez des indices et des symboles de l’origine du vitrail : la faucille et le marteau, l’aigle, la croix orthodoxe, l’étoile rouge ou encore les clochers à bulbe. L’ensemble de 20 panneaux de verre provient des verreries russes de Gousse-Khroustalnij. Le sujet de l’œuvre est inspiré d’une comptine apprise par tous les enfants russes à l’école : « Ryaba La Poule ».

 

Station Bibliothèque François-Mitterrand

Station Bibliothèque François-Mitterand, ligne 14 du métro à Paris
© La Tête en l’Air

 

À la différence des autres lignes du réseau métropolitain parisien, on dote les stations de la ligne 14 d’espaces privilégiant l’espace et la transparence. La qualité spatiale de l’architecture est travaillée par de grands volumes, ce qui représente une grande première sur le réseau. Aux matériaux modernes se mêlent lumière et carrelage clair au sol. La station Bibliothèque François-Mitterrand possède un hémicycle de 70 mètres de diamètre formé par les escaliers et soutenu par des piliers monumentaux de 15 mètres de hauteur. Disséminés dans toute la gare, 180 médaillons sont gravés de phrases reflétant l’universalité des cultures et rappellent le lieu tout proche qui donne son nom à la station.