A.Savoir

L’histoire du quartier de l’Opéra en 3 lieux emblématiques

C’est Napoléon III qui commande pour la construction d’une Académie Impériale de Musique et de Danse. Le choix du projet de Charles Garnier, qui a un goût prononcé pour l’architecture d’apparat, sera le plus célèbre exemple du style propre à la période de cette fin de siècle. L’Opéra Garnier, inauguré en 1875, ancre le quartier dans une nouvelle ère de vitalité et d’opulence. La preuve par 3 lieux.

L’Opéra Garnier

© La Tête en L’Air

La construction de l’Opéra connaît bon nombre de rebondissements. Haussmann ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de ce bâtiment qu’il n’avait pas prévu dans son plan de rénovation. La surface ingrate attribuée en forme de losange dissymétrique force Garnier à des aménagements. Les travaux d’excavation atteignent le niveau des nappes phréatiques, obligeant l’architecte à user d’ingéniosité. Il construit un cuvelage en béton qui permet de résister à la pression des eaux d’infiltration : il y a bien un « lac » sous l’Opéra ! Enfin, la période mouvementée oblige le chantier à s’arrêter plusieurs fois par manque d’argent. Au total, il aura fallu 15 ans avant l’ouverture de cet édifice symbolique parisien.

Place de l’Opéra, 9e

Métro Opéra

L’Agence Centrale de la Société Générale

© Benh Lieu Song / Wikipédia

 

Le nouveau siège de la Société Générale est inauguré en juin 1912. Le bâtiment, qui a nécessité 6 ans de travaux, est un superbe témoignage de la Belle Époque. Le grand hall offre un cadre luxueux avec sa coupole haute de 23m, qui fournit une lumière zénithale à tout l’édifice. Le véritable trésor se trouve sous terre : les salles des coffres ne sont accessibles qu’en franchissant une porte circulaire de 18 tonnes d’acier, d’or et d’argent, à l’image de celles des banques américaines. Les clients pouvaient autrefois s’y rendre jour et nuit, certains venant chercher leurs bijoux avant leur soirée à l’Opéra Garnier. L’agence est à visiter pendant les Journées Européennes du Patrimoine.

29, boulevard Haussman, 9e

Métro Chaussée d’Antin – La Fayette

Les Galeries Lafayette

© La Tête en L’Air

 

En 1893, deux cousins font le pari audacieux de construire un grand magasin qui concurrencera le Bon Marché, créé 40 ans plus tôt. L’emplacement n’est pas anodin: placé à proximité de l’Opéra Garnier, des grands boulevards et de la Gare Saint-Lazare, il attirera la petite et moyenne bourgeoisie ainsi que les employés de bureaux. Le succès est tel que le site est agrandi et l’immense coupole Art Nouveau est inaugurée en octobre 1912. A 43m du sol, le dôme de verre est tenu par 10 piliers de béton, faisant de l’ensemble un bâtiment raffiné et à même de mettre en valeur les marchandises vendues. Visionnaires, les cousins installent également une terrasse au sommet avec vue sur la Tour Eiffel.

38-42, boulevard Haussman, 9e

Métro Chaussée d’Antin – La Fayette