Où trouve-t-on les loyers les moins chers de Paris ?

Pour bon nombre d’étudiants et de jeunes travailleurs, les mois de septembre et d’octobre riment souvent avec déménagement. La quête du logement parfait à trouver dans la capitale est lancée depuis plusieurs semaines. Notamment pour trouver un bien dont le loyer est abordable. Car avec des prix de l’immobilier au-dessus des 10 000 €/m², les propriétaires bailleurs sont souvent tentés de jouer sur le loyer pour rentabiliser leur investissement.

Depuis le 1e juillet 2019, l’encadrement des loyers est mis en place et permet de limiter les hausses les plus scandaleuses. Ne reste plus qu’à déterminer les quartiers les plus abordables. Le site d’annonces immobilières Se Loger met à la disposition des locataires et propriétaires un outil nommé La Cote Immo. Ce dernier délivre une moyenne des loyers pratiqués dans les grands quartiers de Paris en fonction des annonces présentes sur le site.

 

Les loyers les moins chers

carte des loyers les moins chers
capture d’écran la cote immo

 

Le nord et l’est, toujours accessibles

Si l’on se réfère à la Cote Immo, la moyenne du prix des loyers à Paris est estimé à 31 €/m² soit 620 €/ mois pour un 20 m² dans la capitale. Les seuls arrondissements sous la barre des 30 €/m² sont le 19e (27,3 €/m²), le 20e (28,1 €/m²), le 12e (29,1 €/m²) et le 13e (29,3 €/m²). Mais en regardant à l’échelle des quartiers, on trouve encore des niveaux de loyer plus faibles. Ainsi, le quartier le moins cher de Paris à ce jour est celui de Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement avec un m² moyen de 23,9 €, soit moins de 500 €/mois pour un studio de 20m². Vient ensuite le quartier de Pont de Flandre dans le 19e estimé à 25,1 €/m².

 

Des opportunités au sud et près du centre

Les locataires ne sont toutefois pas condamnés à chercher uniquement au nord et à l’est de la capitale pour trouver des loyers sous la barre des 30 €/m². Ainsi, dans le 10e arrondissement, les quartiers Louis Blanc (29,6 €/m²) ou encore Saint-Vincent de Paul de Lariboisière (29,1 €/m²) sont encore relativement abordables. Dans le 12e, le quartier de Bercy affiche une moyenne des loyers à 26,5 €/m² et il sera aisé de trouver des montants des loyers entre 28 €/m² et 29,5 €/m² le long des boulevards des Maréchaux, au sud de Paris (boulevard Brune, boulevard Jourdan, boulevard Kellermann…).

 

Le cœur de Paris, extrêmement cher

Sans surprise, les arrondissements centraux de la capitale sont ceux qui affichent les loyers les plus élevés avec en tête le 6e arrondissement et sa moyenne de 38 €/m². Les prix montent même jusqu’à 44 €/m² en moyenne du côté de Saint-Germain-des-Prés, soit 800 €/mois pour un studio de 20m². Mais la palme des loyers les plus élevés revient, si l’on en croît la Côte Immo, au quartier de l’Île de la Cité. Entre la Saint-Chapelle et la rue de Harlay le m² moyen à la location peut monter jusqu’à 54 €/mois soit plus de 1 000 € pour un studio de 20 m². Un prix déconnecté de toute réalité qui pourrait, espérons-le, reculer dans quelques années grâce à l’encadrement des loyers.