Que font les Parisiens le dimanche ?

On sait ce que les Parisiens font la semaine : beaucoup de travail et de temps passé dans les transports, saupoudrés de quelques « déj » et apéros express en guise de respirations. Mais que font-ils quand le rythme se fait plus doux et la capitale moins vibrante ? En d’autres termes, que font-ils le dimanche ?

 

Bruncher oui, mais avec originalité

Brunch sur une table
© Megan Savoie on Unsplash

 

Depuis quelques années, le brunch est devenu un véritable rituel dominical pour le Parisien. Sur la table : des viennoiseries, des jus bio, de la charcuterie, et un puissant potentiel instagrammable (oui, le dimanche est aussi la journée idéale pour travailler son image sur les réseaux sociaux). Mais toujours soucieux de rentabiliser son temps précieux, le Parisien cherche de plus en plus à apporter de la valeur ajoutée à cette formule déjà classique. C’est ainsi que l’on voit fleurir ici ou là des yoga brunch, des beauty brunch, ou des brunch spectacles comme le Jamel Comedy brunch qui allie repas à volonté et stand up. Autant d’occasions de combiner plusieurs activités au même endroit.

 

Le dimanche, le Parisien ralentit

Couple se tenant la main
© Sweet Ice Cream Photography on Unsplash

 

« Le dimanche, en fonction de la saison, je me fais un ciné, une balade ou un aprem dans un parc. Une petite bière sur les coups de 19h (juste une), un dîner léger, une petite série avant de se coucher, et là on est sur un dimanche réussi ! », raconte Romain, vidéaste de 27 ans. Fatigué et stressé par ses multiples obligations, le Parisien veut avant tout prendre le temps de faire ce qu’il ne peut pas faire la semaine : ralentir. Certains se rendent à l’un des nombreux cours de méditation ou de yoga proposés le dimanche. D’autres prennent le temps de s’extasier devant les œuvres d’un musée, souvent accessibles gratuitement le premier dimanche du mois. Pour Clara, parisienne depuis 7 ans, c’est « souvent le centre Pompidou », « dont les expos nombreuses et variées peuvent [l]’occuper toute la journée ».

 

Le dimanche, le Parisien redécouvre Paris

Vue de Paris
© Adrien Olichon on Unsplash

 

De plus en plus de Parisiens profitent du dimanche pour découvrir leur ville autrement. Redevenir touriste parmi les touristes, c’est même une grande tendance. « Il y a une vraie dynamique autour du local, les Parisiens souhaitent redécouvrir leur ville, leur quartier… », explique Kevin Hutchings, co-fondateur de Staycation, un site proposant aux Parisiens de s’offrir une nuit d’hôtel à Paris à prix cassé le dimanche. Plus que d’échapper au blues du dimanche soir, les Parisiens qui réservent leur nuit sont curieux de découvrir « les meilleures adresses aux alentours de l’hôtel pour bruncher, déjeuner, se balader et découvrir les lieux insolites autour du quartier ». Et ces véritables  « programmes de 24h » proposés par Staycation font de plus en plus d’adeptes.

 

Le dimanche, jour du sport

Parisien faisant un footing
©Arek Adeoye on Unsplash

 

D’autres cherchent avant tout à se désencrasser, délester leur corps des tensions de la semaine et des excès du samedi soir. Il n’y a qu’à voir le nombre de Parisiens qui investissent les parcs et les quais de Seine pour courir, quelle que soit la météo. Karim, 39 ans, « affectionne particulièrement les bords du canal de l’Ourcq pour exercer sa foulée », quand il ne se rend pas « à la salle ». La plupart des salles de sport parisiennes sont en effet ouvertes le dimanche pour accueillir ceux qui veulent se dépenser. La natation et l’aquagym étant des sports particulièrement plébiscités par les Parisiens – selon les conclusions d’un sondage de l’IRDS datant de 2016 – les piscines parisiennes ouvertes le dimanche enregistrent également une belle fréquentation.

 

Le Parisien fait des affaires

Une Parisienne fouille dans un bac à vinyle
©Edu Grande on Unsplash

 

La semaine, le Parisien va à l’essentiel pour s’approvisionner en nourriture ou en vêtements. Mais le dimanche, il chine ! Si certains vont carrément aux Puces de Saint-Ouen ou de Porte de Vanves dans le sud de Paris, d’autres trouvent leur bonheur dans les vide-greniers et les brocantes de Paris intra-muros. Les vide-dressing, qui s’adressent plus aux fashionistas, ont eux aussi le vent en poupe. Les plus connus, ceux de Violette sauvage, accueillent à chaque édition plus de 3 000 visiteurs prêts à dénicher de bonnes affaires, selon son site officiel. Certains marchés alimentaires brassent également beaucoup de Parisiens le dimanche, dans la matinée : parmi eux, le marché bio de Raspail, le vieux marché des Enfants Rouges ou encore le grand marché d’Aligre.