Réinventer Paris : vers l’urbanisme de demain

Les 20 lauréats de la deuxième édition Réinventer Paris ont été dévoilés le 15 janvier dernier au pavillon de l’Arsenal. Le but du projet ? Transformer et réhabiliter les souterrains de la capitale en projets inédits et innovants, afin de lui insuffler davantage d’attractivité.

 

Réinventer Paris II : le pari d’une ville plus verte

projet Réinventer Paris
Marseillaise (19e) La cité universelle

 

Qu’ils soient architectes, urbanistes, collectifs citoyens ou même artistes, designers ou agriculteurs, les lauréats de la deuxième édition du concours se sont tous inscrits dans la même ligne écologique : incorporer du vert dans la ville devient une contrainte majeure à une ère où l’écologie devient primordiale. Bien au-delà des simples façades végétales, nombres de ces projets sont investis dans l’agriculture urbaine. Le projet « Ma petite Cabane » initié par le bureau Razzle Dazzle Architect prévoit par exemple la construction de serres végétales à l’emplacement de l’ancienne gare d’Auteuil (16e). Vous aurez ainsi le loisir de voir des radis pousser en pleine ville.

Plus surprenant encore, le projet de la compagnie de vinification Winereef d’installer des chais subaquatiques dans les réservoirs de Passy (16e). Le public pourra ainsi plonger au milieu de tanins sous-marins ! Un projet accompagné de la création de serres urbaines, d’une halle alimentaire et d’un potager. Le tout largement accueilli par la ville de Paris, qui à défaut de mettre de l’eau dans son vin, met du vin dans son eau…

Le projet de la station service du Champerret (17e) se divise lui en deux parties : la partie extérieure abritera un comptoir agricole tandis que la partie intérieure passera de station désaffectée à un espace de logistique urbaine, assurant la distribution du dernier kilomètre (comprendre le dernier segment d’une chaîne de distribution) en véhicule propre. Les jours du diesel sont comptés.

 

Paris, ou la cité des Arts

projet Réinventer Paris à la station Louvre Rivoli
Station de métro Palais Royal-Musée du Louvre-Galerie Valois (1e)

 

Le promoteur immobilier Emerige va transformer l’Atelier des Beaux Arts (3e) en résidence pour créatifs. Une sorte de lieu de retraite créative pour artistes en tous genres, un lieu de création numérique où des outils seront mis à disposition des artistes.

En passe de devenir un abri pour artistes lui aussi, l’ancien poste de transformation de Nation (11e) sera transformé en écosystème musical. Y verront le jour des studios d’enregistrement, des salles d’orchestre, des espaces de travail dédiés à la musique ainsi que des commerces liés au monde musical.

Les oreilles des Parisiens ne seront pas les seules à être stimulées : une galerie de médias sera créée dans la station de métro Palais-Royal, pour en mettre plein la vue aux voyageurs dans un festival de lumières dansantes sur les murs.

 

Pour une capitale plus sociale

projet social Réinventer Paris
Auteuil

 

La ville de Paris n’oublie pas non plus ses habitants ! Ainsi, certains de ces projets sont animés d’une motivation sociale, tel que le site Renault (11e) qui accueillera des logements sociaux et des activités d’artisanat. Ou encore L’hôtel Fourcy (4e) qui recevra en son sein un gîte solidaire, une résidence sociale et une université populaire place des Vosges.

L’usine de pompage d’Auteuil, elle, répondra à toutes ces considérations en proposant prochainement une auberge de jeunesse, un centre d’agriculture urbaine et des ateliers artistiques.

Le Paris de demain semble bien idyllique. Sur le papier du moins…

En savoir plus sur les projets sur le site Réinventer Paris