A2, l’avatar assassine de Nier : Automata

A2, un robot humanoïde ultra sexy, entraîné pour tuer.

A2 est un robot humanoïde, fabriqué pour tuer. Ce qui ne l’empêche pas d’être diablement sexy, telle une version moins loufoque de Bayonetta, autre héroïne du jeu vidéo japonais. Mais le physique avantageux d’A2 n’est que prétexte pour nous happer dans l’une des expériences vidéoludiques les plus singulières et étonnantes de ces dernières années. A priori un simple titre bullet storm — où l’on doit éviter des tourbillons de projectiles — Nier : Automata est en réalité un habile jeu d’action-aventure où, tel une balade à Rome, chaque coin dévoile une nouvelle surprise plus épatante que la précédente. Avec, comme fil rouge de cette surenchère constante, le merveilleux et hypnotisant ballet destructeur de notre héroïne. Tout aussi fascinant : la musique du jeu, épique comme celle d’Akira, grâce à ses chœurs soprano entêtants. Le jeu nous réserve même une fausse fin, où une nouvelle révélation féminine nous attend. Œuvre unique loin des superproductions du jeu vidéo, Nier : Automata vient cependant de dépasser la barre du million d’exemplaires vendus. Comme quoi, l’originalité, ça paie, parfois.

 

Prix : environ 70 €, sur PS4 et PC.