Barber Shop : Le Cigare à moustache

Ne pas se méprendre sur le nom. Ni salon de massage érotique ni club d’amateurs de havane, le Cigare à moustache est le nouveau barbier du 11e.

Planquée en bas de la rue de la Fontaine au Roi, sans enseigne vraiment visible, l’adresse de Damien Bournique, barbier originaire de Brive-la-Gaillarde et formé chez les meilleurs – la Barbière de Paris, les Mauvais Garçons – bâtit sa réputation par le bouche-à-oreille. Côté décor, le jeune patron tatoué a fait appel au designer Mathias Kiss – à qui l’on doit notamment la Kiss Room et les décors du bar Le Fantôme – pour habiller ses 40 m² de miroirs, néons en cuivre, tablettes en marbre et poutres blanches, avec en prime un vrai mur de poils de toutes les origines, et de toutes les couleurs !

Pas d’usine à gaz ici, mais une atmosphère intimiste avec deux sièges de barbier Belmont bleu pétrole chinés sur le Bon Coin, et c’est tout. Outre le traditionnel coupe-chou, la taille de barbe réalisée dans les règles de l’art (coupe à partir de 16 €) et la coupe de cheveux possible, la maison chouchoute son monde en proposant les produits références des soins de barbe (Mr Natty, American Crew), et propose en plus une batterie de soins du visage, réalisés sur fauteuil ou dans l’arrière-boutique par l’esthéticienne Marie César.

Au menu, les traditionnels nettoyage et gommage de peau, les meilleurs traitements en cas de boutons, des soins matifiants, de l’anti-rides, du contour des yeux pour les lendemain de fête (formule rasage incluant un soin d’1 heure à partir de 50 €), jusqu’à l’épilation des zones sensibles (sauf maillot). Vu la pénurie d’adresses dans ce registre, l’affaire devrait faire parler.