B’ZZ : la nouvelle galerie-boutique de curiosités au 104

Fraîchement installée au 104 depuis décembre 2018, la galerie-boutique B’ZZ est un label créé par Bruno Scaramuzzino. Grand voyageur, il aime collectionner et ramener dans ses bagages toutes sortes d’objets insolites vendus entre 5 et 10 000 euros. Une belle sélection entre art, artisanat et mode. Une invitation aux voyages pour tous les budgets ou les simples curieux. Rencontre avec Monsieur B’ZZ, directeur artistique de ce nouveau lieu hybride de mixité sociale, culturelle et esthétique, dédié à l’art et au design.

B’ZZ : une adresse historique à Cachan, et un nouveau lieu au 104

portrait du fondateur de la galerie B'ZZ
Le fondateur de B’ZZ : Bruno Scaramuzzino

 

« B’ZZ, c’est d’abord un lieu d’origine qui est à Cachan dans cette immense usine où je vis. La nouveauté, c’est que ce lieu a une vie publique désormais. Je fais de l’événementiel et des happenings, j’accueille des artistes en résidence, j’y monte des expositions comme dernièrement avec des artistes des Caraïbes ou de Kinshasa…  » précise Bruno Scaramuzzino.

Bruno est un curieux-sensible et affirme des choix audacieux en prenant souvent des risques en représentant en tant qu’agent des artistes qui ne sont pas connus sur le marché occidental : « Le fil conducteur de mes choix est l’art par les non-artistes. Ce qui m’intéresse, c’est comment une chose faite par le quidam accède un jour au statut d’œuvre d’art. Cet intérêt-là m’amène à travailler beaucoup sur le junk art, le recycl’art, le recup’art, tous ces mouvements qui sont en train de constituer une scène importante et de plus en plus mondialisée. Et ce goût-là m’amène forcément à travailler sur l‘art contemporain africain.  »

A raison de trois voyages en Afrique par an, Bruno est toujours ému de ces rencontres avec ces artistes qui sont avant tout des artisans : « Ce qui m’émeut toujours, c’est de voir cette urgence à créer du beau chez les plus démunis, le savoir-faire des mains. »  nous confie t-il.

 

B’ZZ : une galerie qui accompagne les émergences

masque exposé à la galerie B'ZZ
Smaïl Kanouté, Le roi, sérigraphie sur papier, 2018. 65×50 cm.

 

La B’ZZ a pour vocation de présenter aussi bien des œuvres et des artistes qui ont déjà une cote et une renommée internationale, que des choses plus accessibles financièrement, tout en gardant un œil attentif aux talents émergents.

Bruno est convaincu que la créativité se trouve en périphérie soit des grandes villes soit du monde :  «les banlieues comme périphérie des grandes villes et l’Afrique comme périphérie du monde. Je suis persuadé que c’est en banlieue que l’on invente, que l’on est plus créatif car ça bouillonne ! ».

C’est pour cela qu’il est très heureux d’être intégré dans un lieu comme le 104. Lieu qui est certes dans Paris mais à la périphérie des banlieues et des émergences. Dans cette optique, la galerie B’ZZ accompagne les émergences comme le jeune créateur graphiste Smail Kanouté qui a inauguré la première exposition du lieu lors d’un vernissage de son travail entre mode et sérigraphie samedi 19 janvier 2019.

 

Au 104,
5 Rue Curial, 19e
Toutes les infos sur B’ZZ sur les réseaux sociaux