Canon G7X, le nouveau compact qui a tout d’un grand

Les appareils photo compacts “pro” proposent des images de plus en plus époustouflantes pour un encombrement de plus en plus réduit. Aujourd’hui, Canon tente de rivaliser avec le roi de cette catégorie – le RX 100 III de Sony – en sortant son G7X, plus accessible. Serait-il l’alibi parfait pour franchir le cap ?

Premières impressions

Première bonne nouvelle : à environ 550 €, le G7X coûte 200 € de moins que son rival de Sony. Aucun compromis ne semble pourtant avoir été fait en ce qui concerne la fabrication de l’appareil : le boîtier est solide, et on apprécie des éléments comme le flash intégré que l’on sort manuellement, ou les différentes molettes, qui promettent une expérience de pro. Pour ce qui est de la qualité des images, le G7X permet de réaliser des clichés bluffants même lors de la toute première prise en main ; comme notre photo d’orchidée en témoigne, l’appareil de Canon gère aisément différentes conditions de lumière. Il détecte ces dernières en temps réel, afin de prendre la photo optimale à tout moment. On apprécie également la possibilité de faire le point en touchant une partie de l’image sur l’écran de l’appareil, façon smartphone, même si cette fonctionnalité ne marche pas à chaque fois, malheureusement.

Se prendre pour un pro

Une fois à l’aise avec la capture photographique de base, on peut assez rapidement faire ses premiers réglages de pro. Notamment en tournant l’anneau autour de l’objectif, afin de zoomer par paliers, à des distances préréglées. Le G7X offre en effet un grand degré de précision pour un appareil si petit, proposant de nombreux autres réglages aux passionnés. Il comprend également, entre autres, un accéléromètre qui permet de vérifier si l’on tient bien l’appareil à l’horizontale avant de prendre une photo, et même une fonctionnalité dédiée à la photographie des étoiles (chose que votre smartphone serait incapable de faire).

Un appareil photo intelligent

Fort heureusement, le G7X ne compte pas sur vous pour tout faire. Il gère un impressionnant nombre de tâches tout seul. Il suffira, par exemple, de diriger son écran vers soi et de cligner de l’œil afin de prendre des selfies bien supérieurs à ceux (une fois de plus) de son smartphone. On peut aussi contrôler l’appareil photo à distance avec son téléphone, grâce à une app dédiée. Le G7X appliquera aussi automatiquement certains filtres à certaines images, si on le laisse faire. Si l’on prend en photo des enfants qui bougent (très) vite, il enregistrera trois poses à chaque fois et ne gardera que la meilleure. Et enfin, il créera automatiquement des mini-vidéos pour résumer sa journée, en filmant pendant quelques secondes avant et après chaque photo. Une petite touche bien sympathique !

Mais encore…

Cependant, les experts s’accordent à le dire : le G7X ne bat pas son rival de Sony, ni en termes de rapidité (par exemple, de mise au point), ni en termes d’autonomie (210 prises par batterie pleinement chargée pour Canon, contre 320 pour Sony). Mais son accessibilité – aussi bien en ce qui concerne son prix que sa prise en main – fait qu’il reste un bon choix pour ceux qui souhaitent faire un premier pas vers un appareil photo de niveau professionnel. C’est notamment l’avis de Lâm Hua, rédacteur en chef du site des fanatiques de photo lense.fr. Mais à ce propos, si l’on veut se mettre sérieusement à la photo, pourquoi ne pas passer à un appareil hybride (boîtier compact sur lequel on peut adapter divers objectifs de reflex) ? L’avantage d’un compact, nous rappelle Hua, tient en son nom : « Il se glisse dans la poche, et est donc facilement portable (ce qui n’est pas le cas d’un hybride). La question serait donc plutôt : “êtes-vous allergique à la bandoulière ou pas ?”. »

Alors, prêt à faire sereinement vos premiers pas vers la photo “de pro” ?