Carvil : souliers

Née en 1952, la marque Carvil portée par les cadors du cinéma et de la musique – Lino Ventura, Alain Delon ou Jacques Dutronc qui l’a immortalisée dans la chanson « Les Playboys » – par les néodandys comme par les nouvelles figures du chic décoincé – Ben Harper, Stromae ou Benjamin Biolay, revient sur le devant de la scène.

Plus rock, l’esprit de la boutique du 67 rue Pierre Charron se teinte de gris et s’habille de squelettes sculpturaux, la touche léopard et vintage en plus. Les souliers, reliftés par le nouveau directeur artistique Frank Charriaut, refont vivre les bottines et mocassins dans des cuirs italiens et français plus haut de gamme. Classique de chez classique, la bottine Dylan, clin d’œil à l’artiste et portée par toutes les stars, s’affûte et se décline même en couleurs, bleu velours, purple ou blanc. Pompons bien accrochés, les fameux mocassins Triomphe passent du noir au vernis, au camel ou à l’orangé, et la version Biarritz en pécaris ou kangourou joue la classe naturelle et souple. Pour accompagner la relance de la marque, c’est Ariel Wizman, collectionneur depuis ses années Saint-Germain, qui enfile le costard d’ambassadeur Carvil.