Ces créateurs parisiens qui inspirent la mode

« La Mode à Paris » est un pléonasme. Ces derniers temps, Paname a été victime de nombreuses calomnies concernant la perte de son règne de Capitale du style. Ils avaient tort, les faiseurs d’histoires. Parce qu’outre les grands défilés, Paris c’est aussi des créateurs parisiens qui n’en finissent pas d’alimenter la ville de leurs lumières. Focus sur ceux qui nourrissent Paris et sa superbe, vestimentairement parlant.

 

DON Paris, le chapelier

Don Paris / ©bdp
Don Paris / ©bdp

 

Paris, 2014. L’aventure DON commence pour deux jeunes hommes. Nathan Elmaleh et Rubben Chiche. Insatiablement inspirés par l’univers de la mode, créer leur griffe avec leurs deux identités était un but. Après leur diplôme, ils parcourent le monde, entre Londres et Los Angeles, avant de revenir aux sources. Lancement de leur objet totem : le chapeau. Un ADN urbain, des matières nobles et des coupes franches, la recette d’un succès ? Déjà présente dans plus de 12 pays à travers le globe, la petite histoire est devenue grande.

La démocratisation du couvre-chef est bel et bien en marche. Notons la facilité d’apprivoisement de l’objet. Des teintes et des formes plurielles, entre casquettes, bérets, chapeaux de marin, chapeaux-en-tous-genres, et des prix plus que raisonnables, à partir de 60 €… DON sait parler autant aux Parisiens conscients de la tendance qu’aux hommes et femmes minimalistes.

DON Paris, en attendant leur nouvelle adresse, un e-shop : don-paris.fr

 

Éclectic, l’homme-tech

éclectic / ©bdp
éclectic / ©bdp

 

Retour aux fondamentaux. Éclectic signe une élégante remise à niveau du vestiaire masculin, et une définition de la tradition toute neuve. Le créateur, Franck Malègue, compte 15 ans de voyages entre les USA et l’Asie, et trois ans dans l’architecture et le design en Italie. Il atterrit ensuite à Paris en 2011, date de création de sa marque Éclectic. Des vestes et des sacs traditionnels dans la forme, de l’ultra hi-tech dans le fond, pour un gentleman universel, immortel, à partir de 550€.

Le créateur s’est inspiré de la mode Tokyoïte. Exit le vêtement friable et démodable : voici venue une alliance entre sartorialism et technologie, alias active tailoring. Éclectic imagine des vestes, des sacs aux fibres techniques, protections déperlantes et thermiques, habituellement utilisées pour des gammes dites « sportswear ». L’univers Éclectic, un des plus beaux hommages à la virilité 3.0.

Éclectic, au Bon Marché Rive Gauche, au showroom 8 rue Charlot, Paris III, à la nouvelle boutique 17 rue Marbeuf, Paris VIII, et sur le site e-eclectic.com

 

Emblématique Parisienne, Rouje par Jeanne Damas

Rouje / @bdp
Rouje / ©bdp

 

Finie la nostalgie. L’iconique Parisienne est désormais réactivée. Qui mieux que Jeanne Damas pouvait signer ce revival ? Pour ceux qui ne font pas (encore) partie de ses 660 000 abonnés sur Instagram, Jeanne est une femme de 25 ans, mannequin et influenceuse. Elle incarne Paris aux yeux du monde, avec une touche Birkin années 1970, un peu young Bardot aussi.

En février 2016, son aura installée, elle lance Rouje, sa marque de prêt-à-porter, avec ses amies mannequins, maquilleuses ou encore stylistes.

De la tête aux pieds, on s’habille en Rouje. Avec des jeans évasés, des caracos, des micro-fleurs et des talons carrés, à partir de 49€. La marque est un concentré de ce que l’histoire du style au XXe siècle a fait de meilleur pour décerner le titre de « Capitale de la Mode » à Paris. Rouje, l’hommage d’une jeune femme si parisienne qu’elle sort son livre intitulé A Paris en Octobre 2017, chez Grasset.

Rouje, à shopper sur le site rouje.com