Commune de Paris 1871

On les attendait au tournant. Le trio de garçons – Édouard Launay, Alexandre Maïsetti et Sébastien Lyky – à la tête de la marque de prêt-à-porter Commune de Paris, label graphique et mode de caractère, cartonnant à l’étranger, notamment en Asie (Japon, Hong Kong…), vient d’ouvrir une boutique dans le haut Marais.

Elle remplace l’ancien Rocker Speed Shop, fameux pour ses blousons aviateur et salopettes workwear de grande qualité, ses bottes de cuir et sa Harley. Moins viril, plus créatif, le nouveau décor colore de bleu, blanc et rouge cette ancienne boucherie de quartier au sol récupéré, esprit moderne et vieux Paris dans l’âme avec son bahut de grand-mère. On trouvera ici la ligne de vaisselle et bougies signée avec Astier de Villatte, les montres aux bracelets en nylon doux rétro réalisées avec l’horloger français Lip, et les écussons et broderies anar’chics de Macon & Lesquoy.

On conseille de jeter un œil à la salle du fond et de fouiner dans la ligne casual baptisée “Dimanches” pour dégoter polo, jog’ et basics confortables, piquer shorts et chemises en seersucker, cardigans moutarde, coupe-vent unis très bien coupés et tee-shirts aux encrages étonnants. Coup de cœur du moment pour l’artiste Arthur de La Villeon, connu pour ses grands dessins noir et blanc, qui vient illustrer blousons, sweats et tee-shirts d’esprit BD, ironise sur la contre-culture et son acceptation du système qu’elle dit contester, et marque à coups de rollers et d’“Amor !” une ligne de coussins extra. Dans le même esprit, à suivre à partir de la fin mai, le lancement d’un fanzine en boutique et en ligne.