Des vacances en sons et en images

Comment écouter sa musique cet été ? Que choisir pour rapporter de bonnes photos et vidéos ? Voici quelques suggestions.

Un casque Bowers & Wilkins P5 Wireless (environ 400 euros)

(C) Phil Sils Photography

Le casque préféré des mélomanes, dont la douce finition en cuir est tout aussi soignée que son excellent rendu sonore, arrive en version sans fil. Le top du top ?

Oui : Le P5, c’est la Rolls-Royce des casques audio. Le son est reproduit de façon fidèle, chaleureuse et enveloppante… comme si on se baignait dans la musique ! Mais c’est surtout le confort d’utilisation du P5 qui le distingue. Le design est si ergonomique, et l’ensemble si léger, qu’on oublie presque qu’on le porte. Enfin, la connectivité Bluetooth s’effectue automatiquement à chaque fois, sans stress ; contrairement à d’autres casques sans fil – notamment ceux de Beats – qu’on doit péniblement reconnecter manuellement à chaque fois.

Non : Certes, le luxe a un prix, mais 100 euros de plus que la version filaire du P5, c’est un peu limite. Et puis sinon, le cuir, ça donne chaud l’été ! À emporter ? Sans hésiter, si son budget le permet !

Un appareil photo et caméra Olympus Tough TG-4 (environ 400 euros)

(C) Bruce Kite Olympus America

Nos smartphones répondent désormais à la plupart de nos besoins photo et vidéo en vacances. Mais rarement sous l’eau et à la montagne ! Bienvenue, donc, au dernier appareil étanche d’Olympus ?

Oui : Le TG-4 filme sous l’eau de façon incroyable. Les reflets de la lumière du soleil à travers l’eau, le mouvement des corps, même le son : tout est reproduit parfaitement. Le bonheur, donc, pour les fans de plongée, qui s’éclateront à filmer poissons et autres amis marins, jusqu’à 15 mètres de profondeur. Ailleurs, le TG-4 ne craindra ni le sable, ni les chutes sur des rochers : son revêtement anti-choc le protège en toutes circonstances. Enfin, il intègre le format photo des puristes, le RAW.

Non : Si le TG-4 assuré côté vidéo, les photos, quant à elles, ne sont pas au top à chaque fois. Et le format RAW, utilisé par défaut pour les prises de vue sous l’eau, n’est pas très accessible : il faut un lecteur dédié sur son ordinateur, et ses fichiers sont très lourds. À emporter? Pour les aventuriers, et ceux souhaitant épargner leurs smartphones : absolument !

Une enceinte Riva Turbo X (environ 350 euros)

(C) Riva

Les enceintes sans fil sont certes légion, mais toutes ne valent pas une vraie chaîne hi-fi. Mettra-t-on celle-ci dans nos bagages ?

Oui : Le Riva Turbo X est surpuissant malgré sa petite taille. Ceci grâce à ses quatre enceintes, qui offrent notamment un son “surround”, à 360°, capable de remplir une pièce sans broncher. Les sons sont reproduits de façon juste, des basses aux aigus, pour un résultat effectivement bien plus performant que la plupart des enceintes Bluetooth. On n’atteint pas le même niveau qu’une bonne chaîne hi-fi, mais on n’en est pas loin. On apprécie également la grande autonomie de l’appareil… et le fait qu’il nous parle !

Non : Cette performance a un prix : avec son 1,4 kilo, le Riva Turbo X pèse bien plus lourd que la plupart des enceintes Bluetooth. Pas vraiment ultra-portable, donc. Quant au bruit de voiture quand on appuie sur le bouton “Turbo” : bourrin ! À emporter? Oui, à condition de passer ses vacances dans un seul endroit…

Un service musical Apple Music (gratuit pendant 3 mois, puis 10 euros par mois)

(C) Courtesy of Apple

Le service de streaming d’Apple est enfin arrivé. Serait-il temps de faire une infidelité à Spotify ou Deezer ?

Oui : Qu’est-ce qui sépare Apple Music de ses concurrents ? Son aspect “sur mesure”. Lorsqu’on lance l’app pour la première fois, elle nous demande quels sont nos artistes et genres préférés. A partir de ces infos – et des artistes déjà dans sa collection iTunes –, il nous propose des albums et playlists customisés. Cela marche étonnamment bien, surtout au niveau des playlists, ultra-pointues. À nous la découverte musicale !

Non : Apple Music étant loin du minimalisme instinctif des autres produits de la marque, on y est vite perdu. On ignore pourquoi, mais si on ne fait pas attention, l’app supprime sa collection musicale de son téléphone ; la fonctionnalité d’écoute hors connexion (clé de voûte de tout service de streaming) est d’une opacité totale ; la lecture des morceaux coupe souvent ; et enfin, Apple Music ne répond pas aux questions de ses abonnés sur Twitter (autre élément standard des autres services de streaming). Bref, peut mieux faire… À emporter : On peut tester Apple Music gratuitement pendant trois mois. Trois mois pendant lesquels Apple devra régler les problèmes ci-dessus, s’il souhaite nous garder comme abonnés payants…_