A.Shopper

Drone : Rolling Spider, de Parrot

Les drones, ces drôles de robots-quadricoptères dont tout le monde parle, pourraient bien envahir la terre entière à l’approche de l’été.

Surtout grâce aux modèles les plus abordables, comme ce Rolling Spider de Parrot, marque française spécialisée dans le domaine depuis plusieurs années déjà.

Pour lancer ce mini-drone, rien de plus simple. D’abord, on charge sa batterie pendant environ une heure. Puis on télécharge l’app dédiée sur son smartphone, qui servira par la suite de télécommande.
Enfin, on appuie sur “décollage”, et hop !, le Rolling Spider s’envole et attend vos commandes, en vol stationnaire à 50 centimètres de hauteur.

Ensuite, on pilote un peu comme dans un jeu vidéo : pouce gauche pour tourner et changer d’altitude, pouce droit pour avancer et reculer. Le drone peut notamment se retourner sur lui-même, prendre des photos (de basse définition) et grimper sur les murs, sols et plafonds grâce à ses deux roues.

Mais ces dernières serviront surtout à protéger les quatre hélices du Rolling Spider ; sans elles, les fréquentes collisions avec les murs pourraient s’avérer fatales pour notre petit copain volant.
On peut aussi s’en servir à l’extérieur, bien sûr, à condition qu’il n’y ait pas trop de vent.

Hélas, il y a forcément une limite à tant d’amusement, et elle est de taille : l’autonomie du Rolling Spider n’est que de quelques minutes, soit à peine le temps d’appréhender la bête. Il faut donc prévoir d’emblée une batterie supplémentaire, voire plusieurs… ou sinon, attendre plus d’une heure entre chaque vol. Dommage !

Environ 100 €, plus 20 € par batterie supplémentaire.