Front de mode

Front de mode, dont le nom combatif n’a forcément pas été choisi à la légère, s’installe cette semaine dans une ancienne galerie de 200 m2 du Haut Marais.

Sur deux étages répartis en plusieurs espaces, le décor brut complètement dans l’air du temps lorgne du côté du chic tendance, et pourrait, avec ses grands aplats bleu Klein, évoquer l’élégante et jeune maison de parfums Ex Nihilo de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. Un clin d’œil plutôt à la “Blue Line” imaginée par la styliste Sakina M’Sa, qui propose des vêtements créés à partir de bleus de travail. Car c’est encore à cette figure de l’engagement en matière de mode que l’on doit cette belle initiative, un magasin multimarques pour s’habiller autrement.

Là, bientôt, une cinquantaine de créateurs présenteront leurs collections, mais, chose nouvelle, du streetwear au plus pointu, tous auront pour point commun de travailler en s’appuyant au minimum sur l’un des piliers du développement durable (les dimensions, rappelons-le, environnementale, sociale et économique). De quoi allier style et engagement, en optant pour l’achat, bien sûr, mais aussi pour la location de pièces de prêt-à-porter. Voulu comme un véritable lieu de vie, le lieu comportera aussi un corner beauté, un petit café, une bibliothèque, une salle de conférences, et proposera des ateliers DIY. La bonne nouvelle de la semaine.