Une mega vente au kilo Emmaüs Alternatives à la Halle des Blancs Manteaux

Emmaüs Alternatives organise sa traditionnelle vente au kilo aux Petites Gouttes les 1 et 2 Mars. L’occasion de dénicher de belles pièces en faisant une bonne action.

Emmaüs Alternatives, une association qui oeuvre pour la réinsertion

vue plongeante sur l'atelier d'Emmaüs Alternatives où est préparée la vente au kilo
L’atelier d’Emmaüs Alternatives à Montreuil où sont triés, nettoyés et repassés les dons de vêtements © Alizée Szwarc Meireles

 

Depuis 30 ans, Emmaüs Alternatives accompagne les plus démunis au travers de diverses actions, de l’hébergement à la réinsertion par le travail. Chaque année, ce sont plus de 200 salariés en insertion qui sont soutenus par la structure et qui retrouvent le chemin de l’autonomie. Quand des dons sont collectés dans l’une des 9 boutiques, ils sont ensuite regroupés dans un immense atelier de 5000m2 à Montreuil où s’affairent des employés accompagnés par Emmaüs Alternatives pour trier, laver et repasser les vêtements. Des pièces qui sont ensuite vendues dans les boutiques de l’association et à la Ressourcerie L’Alternative.

 

La vente au kilo d’Emmaüs Alternatives, le rendez-vous shopping solidaire

Vente au kilo Emmaüs Alternatives
La prochaine vente au kilo Emmaüs Alternatives prend place dans les 900m2 de la Halle des Blancs Manteaux © DR

 

Depuis 2014, Emmaüs Alternatives s’est diversifié en mettant en place les ventes au kilo, des rendez-vous réguliers organisés dans des lieux comme le Carreau du Temple, la REcyclerie, la Bellevilloise ou le Ground Control. Vendredi 1e et  samedi 2 mars de 11h à 18h, c’est en plein coeur du 18e sur l’esplanade Nathalie Sarraute, que vous pourrez chiner chaussures, sacs à main, ceintures, cravates, avec quelques grandes marques parmi les stocks. Un kilo de vêtements équivaut à 10€. Pour ceux qui souhaiteraient apporter des dons, un point de collecte sera disponible à la caisse.

 


Infos pratiques

Vente au kilo Emmaüs Alternatives
Les Petites Gouttes
12 Espl. Nathalie Sarraute, 18e