Les dernières innovations technologiques pour rester connecté cet été

Rester beau, soigner ses muscles, se déplacer green : cet été,
la technologie nous permettra de faire tout cela… et plus encore !

Talika Free Skin

Ne soyez pas dérouté par sa forme de sextoy de l’espace : à peine plus grand qu’un rouge à lèvres, le Talika Free Skin est en réalité le must de la beauté high tech. Issu de la recherche aéronautique (si, si !) il utilise la technologie des longueurs d’ondes pour s’attaquer aux problèmes de peau. Concrètement, sa lumière bleue émet des ondes qui combattent les bactéries et l’excès de sébum (donc les boutons et la peau grasse) ; et sa lumière rouge, des ondes qui calment les rougeurs et aident à la régénération de la peau, notamment après la disparition des boutons. Son fabricant promet entre 25 et 27 % d’imperfections de la peau en moins en une semaine ; résultats plus ou moins confirmés par nos tests ! Au bout d’une dizaine de jours de traitement (on passe la chose sur le visage pendant une ou deux minutes, deux fois par jour), notre peau est nettement moins encline aux rougeurs, mais également aux boutons. Le Free Skin ne remplacera pas pour autant ses habituels crèmes et autres soins ; mais il boostera leurs effets de façon remarquable. Chapeau !

Environ 70 € (exclusivité Sephora).

Surface 3

A ne pas confondre avec son prédécesseur – l’excellente Surface Pro 3, déjà testé dans ces pages – voici une nouvelle version de la tablette de Microsoft, cette fois-ci sous une forme plus petite, ciblant davantage le grand public. Et comme sa version précédente, la Surface 3 possède de sacrés atouts. Ne pesant que 622 grammes, elle est la tablette la plus légère de la gamme Surface. L’ajout de la couverture/clavier de Microsoft en fait un véritable PC portable, d’autant que les touches de cet astucieux accessoire s’avèrent aussi ergonomiques que celles d’un laptop. Côté logiciels, la Surface 3 n’est pas en manque : l’accès à Word, Excel et Powerpoint est offert pendant un an, ainsi qu’une mise à jour vers Windows 10, le très attendu nouveau système d’opération de Microsoft (qui sera disponible cet été). Enfin, Adobe a sorti une flopée de logiciels dédiés à la création artistique, adaptés à la Surface et à son stylet interactif. On pourra ainsi dessiner comme un pro dessus !

A partir de 600 € (plus 130 € pour le clavier)

Dromida Ominus

Nous avons toujours autant envie d’aimer les drones. D’autant qu’il sera particulièrement agréable d’en piloter en pleine nature pendant les mois d’été. Reste à régler leurs deux problèmes principaux : l’accessibilité et l’autonomie. L’Ominus de Dromida étant disponible à moins de 100 euros, il s’agit d’un des drones de qualité les plus abordables du marché. Malheureusement, niveau autonomie, ce n’est toujours pas ça. Entre deux et trois minutes de vol par charge, c’est à peine suffisant pour apprendre à piloter la bête. Heureusement, la télécommande de type voiture-jouet traditionnelle facilite grandement la prise en main. Il faudra juste penser à sortir avec une, voire plusieurs batteries déjà chargées ! Dommage…

Environ 80 € ; compter au moins 20 € de plus pour une batterie supplémentaire.

BMW i3

Comment se déplacer de façon élégante et écologique cet été ? La i3 de BMW possède de sérieux arguments. D’abord, son design, mignon et futuriste à la fois, permet de se faire facilement remarquer en ville. Heureusement, puisqu’avec sa motricité électrique, les piétons ne l’entendront pas venir… Ensuite, il y a de la place à l’intérieur : à peine plus grande qu’une Smart, elle peut tout de même accueillir deux passagers à l’arrière. Et enfin, elle ne pollue pas ! Bon, OK, un petit peu. Si son moteur principal est électrique, l’i3 est également équipée d’un moteur traditionnel qu’on peut utiliser en soutien du premier si l’on a plus de batterie. Pleinement chargé, le moteur électrique a une autonomie de plus de 100 kilomètres ; une distance doublée lorsqu’on passe à l’essence. Option à éviter tout de même, d’autant qu’une charge pleine de la batterie n’ajoutera que quelques euros à sa facture d’électricité. La voiture qu’il faut pour sauter le pas vers la conduite green ?

A partir de 290 € par mois en location ; environ 28 000 euros à l’achat.

Leef iBridge


 

Été oblige, on canarde à tout va avec son smartphone, et on se retrouve vite sans espace de stockage pour ses photos. De nombreux gadgets existent pour résoudre ce problème de riches, le plus design et le moins encombrant étant le iBridge de Leef. L’utilisation est très simple : on branche le bidule sur son téléphone, on lance l’app dédiée, et on choisit de stocker les photos en trop soit sur l’app, soit sur le gadget lui-même… et ensuite sur son ordinateur, si on le souhaite. Le prix de l’iBridge varie en fonction de sa capacité, mais on peut aller de 16 à 256 Go avec les modèles existants. Certes, ce produit ne fonctionnera qu’avec des iPhones récents (à partir du 5). Mais les possesseurs d’autres types de smartphones devraient pouvoir changer leur carte de stockage, tout simplement !

À partir de 60 € environ.

Phantom de Devialet


 

L’un des produits high-tech les plus sexy du moment est fabriqué en France, et représente de la part de son concepteur, la société Devialet, un premier effort de démocratisation de ses appareils sonores, jusqu’ici très haut de gamme. Si le Phantom reste plutôt cher, il propose un design de folie — on dirait une chaîne hi-fi venue directement du futur — et surtout un son totalement renversant. En outre, ses éléments latéraux vibrent en fonction des basses et autres fréquences. Il s’agit donc d’un système audio aussi fascinant à regarder qu’à écouter. Cerise sur le gâteau : plusieurs Phantom peuvent être reliés entre eux, façon Sonos, afin d’équiper sa maison entière de son sans fil. En fonction de son budget, bien sûr…

Environ 1 400 €.

Bluetens