March LA.B : montres de style

Posée Galerie du Beaujolais, dans les jardins du Palais-Royal, la seconde boutique March LA.B s’offre un habillage unique. Un vrai cabinet de gentleman taillé à la Steve Mc Queen, couvert d’un vert-bouteille élégant, meublé de fauteuils Eames en cuir et luminaires vintage 70.

Plus luxe et plus concept que la rue Charlot, cette adresse expose en mode joaillerie des montres automatiques à l’excellent rapport qualité-prix (à partir de 990 €) imaginées par Alain Marhic et Jérôme Mage. Fabriquées en France depuis peu, leurs collections s’inspirent du vintage en greffant sur bracelets en buffle, veau lisse, alligator ou acier, des boîtiers ronds (AM1) ou carrés (AM2) alternant segments polis et brossés, aux fonds verts transparents et déclinant des modèles de cadran en édition limitée, à l’exemple de l’œil de tigre, une pierre fine aux tons jaunes et tigrés, parmi les derniers sortis. Inspiré par les belles mécaniques, Mustang tout d’abord, le duo s’inspire aussi des carrosseries de collection et des habitacles en cuir pour proposer des versions de bracelets plus sportifs, et réinvente les horloges de voyage en clin d’œil à Dupont.