Mode : les anciens et les modernes

Imprimé animal, denim, moumoute, tartan ou toutes les déclinaisons possibles de l’habit militaire… Il y a des basiques qui résistent au rythme des saisons, histoire de nous éviter de devoir reprendre à chaque fois notre dressing de zéro. E puis, dans un vestiaire où le féminin emprunte de plus en plus au masculin et vice-versa, d’étonnantes trouvailles se font jour, souvent venues du passé. Et c’est le grand retour du vinyle, du lurex, du brocart ou de la blouse victorienne… Petit tour non exhaustif de la question, entre incontournables et curiosités, pour trouver l’inspiration sans copier.

Plastique recyclé 

On portera toujours du cuir cet hiver et, retour en force du style punk/rock oblige, pas mal de Perfectos (twistés de broderies pour l’occasion). Mais l’hiver rendra surtout obsolète la honte de porter du faux. A nous les rêves de skaï et le son si particulier du vinyle.

Lacoste © Yannis Vlamos // Kenzo 

 

Jolis carcans 

2016 marque le retour du corset, non plus comme une entrave, mais comme une façon théâtrale de souligner la silhouette. En version mainstream, on pourra le remplacer par une grosse ceinture pour marquer sa taille de guêpe, forcément. 

Balmain // Alexander McQueen 

 

Denim denim

On ne range pas trop vite sa combi-pantalon de l’été, ni sa petite robe volantée. Le denim se porte de toutes les façons, en jupe-culotte, en jogging-like, en veste zippée… Grosse tendance de la saison, le jean en mode patché. A vos écussons Macon & Lesquoy pour une grosse séance de customisation de vos pièces fétiches. 

Sonia Rykiel // Chloé 

 

Au chaud 

Rayon manteaux, la doudoune devient la star des villes, davanage en mode stylisé que recyclage de sa panoplie de ski. Pour les jours plus froids, la peau lainée classique ou non, fait figure d’inconournable. Idem pour la fourrure, souvent colorisée, qu’on choisira aussi fausse que bluffante, évidemment. 

Acne Studios // Chloé 

 

XXL is beautiful 

Aux silhouettes filiformes, on oppose manteaux et pantalons oversiez ou maxi-pukks. Plus on nage dedans, mieux c’est. Pourtant tous ces vêtements sont le résultat d’un travail sur les proportions plutôt savant. 

Damir Doma // Lacoste 

 

Ménagerie 

Du léopard, du tigre, du zèbre… Dans leur couleur d’origine ou électrisés de couleurs flashy. Aucun animal précité n’ayant bien sûr mis à contribution.

Acne Studios // Kenzo 

 

Rose rouge 

La palette qui va de l’incontournable rosé poudré (associé souvent à des pièces volantées) au rouge vif (beaucoup vu chez les hommes) en passant poar le fushia shocking et le mauve ‘princier’ se décline sans modération. 

Vivienne Westwood // Paul Smith 

 

Fantaisies militaires 

Tenues de combat kaki ou vestes d’officier s’arborent dans la jungle urbaine. Vu aussi, quelques galon rouge, aux airs plus discrètement militaires, sur des pièces toutes simples. 

Paul & Joe // Sonia Rykiel 

 

Colonel Moutarde

Si un joli camaïeu de jaune et d’ocre fera la touche solaire de l’hiver, on notera curieusement une multiplication des ‘bas’ moutarde, pantalons oversize et jupes-culottes en tête. 

Repetto // Lacoste © Yannis Vlamos

 

Shiny 

Dans un grand revival 70’s / 80’s, on ose le satin (on conserve son bombers de l’été), les paillettes chères à Sonia Rykiel qu’on aurait pas imaginé retrouver. 

Paul & Joe // Acne Studios 

 

Motifs divers 

Comme un jardin anglais, les petites fleurs auront survécu à l’été. De manière générale, les motifs en tout genre se mixent et se matchent à l’envi. 

Vivienne Westwood // Kenzo