Mode : Winter is coming

Dis-toi surtout qu’il ne reviendra pas… On a attendu mais cette fois, c’est sûr, l’été est vraiment fini. Alors on remballe ses vêtements clairs en coton, on conserve avec soi ses pièces de mi-saison, et on regarde devant pour voir ce qui s’annonce. Petit tri dans les tendances de l’hiver.

Colorama : on passe au rouge

(C) Kenzo

Question prioritaire : quelles seront les couleurs de la saison ? Si le rouge flamboyant porté en all-over n’aura déjà échappé à personne, le bordeaux et le lie-de-vin, plus discrets, seront tout aussi jouables. A l’inverse question signalétique, le vert occupera une place d’honneur, en version aquatique ou loden, pour rejoindre une sage tendance british ultra-présente. Automne oblige, les bruns et les beiges, mais aussi le brique et le kaki, vintage, joueront la carte chic, tandis que le noir et blanc, très graphique, si ce n’est hypnotique, s’offrira une bonne dose de modernité.

A chacun sa décennie

(C) Chloé

A force de parler de néo-rétro, il fallait bien que ça arrive, les repères spacio-temporaux sont définitivement brouillés et côté vestiaire, toutes les décennies, des 50’s au 90’s, se rappellent à nous. Des premières, on garde les jupes au genou sages ou les mini-sacs, tandis que les dernières nous renvoient aux grosses shoes crantées, perfectos, total look noir, sweats graphiques et galactiques ou sacs à dos. Les 70’s, quant à elles, jouent le grand jeu, avec manteaux en daim, grandes robes fleuries ou patchwork, motifs psychés et pantalons flair. En glissant un peu vers les années 80, on oscille entre le punk, à grands renforts d’écossais à dominante rouge et le disco, avec paillettes et tissus lamés.

 

Moumoute, daim et fourrure

(C) Bellerose

A prévoir à l’arrivée des grands froids, la peau lainée sera l’un des incontournables du plein hiver. A décliner en manteau, blouson, veste sans manches ou même en accessoires, dans des teintes naturelles ou flashy. Idem pour la fourrure, qu’on préconisera bien évidemment fausse, pour femmes comme pour hommes (jolis mocassins masculins poilus chez Paul Smith). Avant cela, on aura checké l’état de ses vieilles pièces en daim, blouson ou jupe frangée, avant de réinvestir, les yeux fermés.

Homme/ Le cas du col roulé

(C) Margaret Howell

Pas nouveau en hiver, le col roulé fait son petit effet cette saison, porté façon sous-pull (mais pas en synthétique non plus…). Sous un pull, donc, voire un pull sans manches (qui fait son grand retour) ou surtout une chemise, l’incontournable de l’hiver joue l’effet de style qui plaira aux frileux.

On joue sur du velours

© Sonia Rykiel

Côtelé sur une salopette old school ou une veste « campagne anglaise », le velours prend surtout l’option chic, en version « rase ». Veste ajustée, robe fluide, en coloris sombre, noir, marine ou violet.

Femme/Vinyle et oeillets, la quadrature du cercle

 (C) H&M Studio

Pile dans la foulée d’un retour au 70’s, le vinyle est la matière challenger de l’hiver. Blouson, jupe, pantalon ou bottes, on le porte en petites touches, en évitant au mieux la panoplie Barbarella. Pour alléger tout ça, on pourra toujours opter pour des pièces décorées d’œillets, puisque les troutrous sont partout.

La bonne taille de manteau

 (C) Chloé

Valeur sûre en mode trois-quart (grosse présence du tweed et du gris chiné), le manteau joue sur les proportions et se porte souvent extra-large. Chez les filles, on le retrouve en version très longue, balayant le sol. Au féminin, on n’hésite pas à agrémenter son manteau d’une ceinture, et d’une broche bien bling.

L’air marin

 (C) Brioni

On le sait depuis Jean Paul Gaultier, les marinières ne sont plus réservées à l’été ni aux vacances en bord de mer là où il ne fait pas chaud. Urbaines et modernisées, elles font effet de raz-de-marée sur le vestiaire de l’hiver, en même temps que toute la panoplie qui ne déparerait pas sur un bateau, du caban à la casquette du capitaine. On notera que les rayures passeront aussi le cap en mode classique ou même dandy british sur un manteau. On pourra leur préférer les carreaux british, façon punk ou façon chic.

Homme/ Porter le pantalon

 (C) Tiger of Sweden

Comme chez les filles (qui hésitent de leur côté avec le pantalon trois-quart), le pantalon XXL est de mise. Au rayon originalité, on plébiscitera aussi le jogging de ville (plus ajusté) et on remarquera le come-back du pantalon en cuir, à ne pas porter façon biker, cela s’entend.

Marche militaire

(C) Chloé

Répertoire kaki ou camouflage, cabans, manteaux officiers, une certaine rigueur toute militaire met de l’ordre dans les vestiaires. A porter au premier degré pour ceux qui n’hésitent pas à jouer à fond la tendance.

Graphique et asymétrique

LOUIS GABRIEL NOUCHI X GALERIES LAFAYETTE  (C) Emilie Gomez

Aplats de couleurs vives qui tranchent avec le blanc et/ou le noir, motifs géométrique et formes asymétriques, cette tendance « sharp » offre une allure très couture. Particulièrement impeccable à ce titre, la collection de Louis-Gabriel Nouchi – finaliste remarqué du Festival de Mode et de Photographie de Hyères – pour les Galeries Lafayette.