No man’s sky : liberté etourdissante ?

Arriver au centre de l’univers. Tel est notre seul objectif dans le singulier No Man’s Sky.

Dans ce jeu, au lieu de sauver le monde, on en traverse 18 trillions. Autant de planètes (au design délicieusement rétro-futuriste), soit une liberté qui donne le tournis. On explore pour pouvoir continuer d’explorer, en récoltant les minéraux qui propulseront nos prochains sauts dans l’hyperespace, et en renommant les lieux si on souhaite laisser son empreinte sur la galaxie. Hélas, la joie initiale de la découverte s’estompe au bout de la énième planète, vu qu’elle ressemble un peu trop aux autres. Ce premier essai ne remplit pas toutes ses promesses, donc, mais il n’est pas avare de très belles surprises.

Hello Games, PS4 et PC, environ 60€, tous âges