Nouvel espace d’inspiration Brico du BHV Marais

Quand, il y a trois ans, le BHV a annoncé sa refonte et son changement de nom pour affirmer son appartenance au quartier du Marais, les réactions des habitués ont été du genre passionné. Pas sur le principe, non, mais pour s’insurger contre la possible disparition de l’espace bricolage de ce qui était à l’origine, le Bazar de l’Hôtel de Ville.

Il n’en était bien sûr pas question, mais l’occasion a été belle de rappeler l’importance des lieux. « Ce sous-sol est un monument, explique Alexandre Liot, le directeur du grand magasin, à l’heure où celui-ci s’apprête à son tour à révéler son nouveau décor. Alors, bien sûr, si nous l’avons fait évoluer, nous en avons conservé l’ADN. » C’est ainsi que, petit à petit, sous un plafond inchangé et en en conservant scrupuleusement tous les univers, les rayons du Brico se sont réorganisés. Ainsi, loin d’être perdu comme c’est parfois le cas quand on change tout, le visiteur se repérera désormais mieux ici, grâce à une signalétique retravaillée. Parmi les nouveautés, en plus des corners dédiés aux marques phare telle Farrow and Ball, on ne manquera pas l’arrivée d’un vaste espace consacré à la peinture, Hypnotik, qui proposera une palette colorimétrique quasi-infinie et où il sera facile de retrouver, grâce à une machine spéciale, la teinte exacte qu’il nous faut.

Une belle place sera aussi réservée au DIY, avec de très nombreux cours et ateliers pour les apprentis décorateurs et bricoleurs (on mentionnera la possibilité de se faire prêter des outils), mais comme chacun a ses limites, on pourra également être mis ici en relation avec les meilleurs artisans. L’accompagnement, en tout cas, sera toujours le maître mot avec, sur place, 150 conseillers expérimentés, prêts à répondre à toutes les questions et à régler tous les problèmes. Magasin, source d’inspiration, mais aussi lieu de vie, l’espace célébrera son refresh ce mercredi, avec une grande Brico Party aux allures de parcours animé (Dj sets, ateliers, rénovation de meubles chinés, fresque participative…) Une sorte d’avant-goût avant la grosse fête des 160 ans du magasin, qui démarrera en juin mais battra son plein en septembre, et pour laquelle, selon les mots d’Alexandre Liot, l’espace Brico « a déjà mis ses plus beaux habits ».