Sonos, un son idéal pour votre télévision

Plus les téléviseurs deviennent fins, moins ils sont capables d’envoyer du bon gros son. D’où la Playbase de Sonos, une nouvelle sorte de barre de son qui veut carrément faire partie des meubles. Mérite-t-elle cette place ?

Les constats de base


© Sonos. Inc.

À la base (pardon), la Playbase part de deux constats. Premièrement, tout téléviseur plat a besoin d’un son amplifié ; et deuxièmement, la plupart des télés seraient posées non pas sur les murs, mais sur des pieds, et donc sur un meuble adapté. D’où l’idée de Sonos, une enceinte sur laquelle on pourrait poser son écran. Ce qui explique la forme imposante, solide et lourde de la Playbase. Résultat de sa conception, longue de plusieurs années, et nécessitant notamment l’invention de woofers inédits : des basses surpuissantes, qui font vibrer tout autre objet posé sur son meuble de télévision. Objets qu’il faudra donc écarter !


L’expérience : surpuissante


© Sonos. Inc.

Au-delà des basses, l’expérience cinématographique est également au rendez-vous. À l’instar de la Playbar, précédente et première barre de son de Sonos, la Playbase envoie un son surround qui remplit la pièce à 360°, sans avoir besoin de placer des enceintes tout autour de la pièce. L’effet se ressent le plus, évidemment, pendant les scènes d’action, où explosions et tout autre bruit brusque prennent une toute nouvelle dimension. Mais pas que ! Dans Gravity, l’angoisse de virevolter dans l’espace est décuplée par un son qui semble tourner autour de nos têtes ; ou dans Le Retour du Jedi, on entend passer chaque arbre à toute vitesse pendant la fameuse séquence de course-poursuite en speeder bikes dans la forêt d’Endor. Dans l’ensemble, le son des films, séries et autres jeux vidéo est tellement augmenté par la Playbase qu’il en devient aussi essentiel que les images.


Et sinon…


© Sonos. Inc.

Tout n’est pas non plus axé sur la puissance et l’immersion, bien sûr : on entend mieux les dialogues de sa série préférée, et ce à toute heure, puisque Sonos propose un astucieux mode ‘nuit’, qui coupe les bruits capables de réveiller les enfants, sans pour autant nuire à la clarté sonore. Enfin, la Playbase ne sert pas qu’à augmenter les images de sa télé : sa musique passe également à un niveau de qualité supérieure, d’autant plus si on l’associe, sans fil of course, à un système Sonos déjà existant. 


Un choix cornélien 

Face à tant de qualités – sans parler du prix, pas plus élévé que celui d’un bon smartphone (environ 800 euros) – quel pourrait donc être son inconvénient ? Celui, plutôt insolite, d’être concurrencé par son propre fabricant. En effet, la Playbar de Sonos propose un son tout aussi qualitatif, et même légèrement plus équilibré que celui de la Playbase, cette dernière ayant tendance à pousser sur les basses comme sur les aigus. Au final, tout ce qui les sépare est l’usage que vous en ferez. Si votre téléviseur est fixé au mur, mieux vaut opter pour la Playbar, qui s’y fixe également ; et s’il est posé sur un meuble, mieux vaut la Playbase, qui est faite pour. Ou comment faire simple à partir d’un choix cornélien…