« Spectacles », les lunettes connectées de Snapchat

Lancée par les réseaux sociaux, concrétisée par les selfies, l’ère du me media atteint aujourd’hui son apogée avec les Spectacles de Snapchat, ces lunettes connectées qui permettent de diffuser les vidéo des moments de sa vie en temps réel. Révolution ou simple gadget ?

Comment ça marche ?

Le plus compliqué est encore de s’en procurer une paire. Un seul point de vente est actuellement ouvert à Paris (au pied de la tour Eiffel) ou bien on les achète en ligne (www.spectacles.com/fr). Dans les deux cas, elles vous coûteront la bagatelle de 150 €.
Faire marcher ses Spectacles est un jeu d’enfant. Il suffit de scanner son snapcode (sa carte d’identité Snapchat) puisque les lunettes sont liées à son téléphone.Une simple pression sur le bouton en haut à gauche de la monture suffit à enregistrer 10 secondes de vidéo… et encore 10 secondes si on appuie de nouveau à temps, et ainsi de suite. Chaque extrait vidéo – filmé en un drôle de format circulaire, à 115° – est transféré sans fil vers son app Snapchat. Ensuite, on peut les éditer si besoin, et les poster en tant que snaps (messages directs éphémères) ou stories, qui restent visibles à tous ses contacts pendant 24 heures.

Pourquoi c’est trop bien ?

Les Spectacles servent surtout à enregistrer spontanément son regard sur le monde sans sortir son téléphone. Avoir les mains libres permet de filmer en pleine action, donc en courant, sautant, en faisant du vélo, du skate (mais pas en surfant, les Spectacles ne résistant pas à l’eau). Bref, les possibilités de vidéo sont pratiquement illimitées.Autre touche originelle et originale : comme les films sont ronds, on peut tourner indifféremment son téléphone à 360° latéralement pour regarder les vidéos en plein écran dans l’app Snapchat. On peut également les exporter vers d’autres plateformes… où un cadre rond vient malheureusement enfermer l’image.

Pourquoi c’est trop nul ?

On peut certes filmer ce que l’on voit, mais pas prendre de selfies ! Seule solution pour les nombrilistes absolus : se filmer dans la glace…
Autre contrainte des Spectacles : les deux blocs à l’intérieur du cadre, où sont cachés la caméra et autres composants clés, limitent son champ de vision. Le transfert d’images peut également entamer gravement le niveau de charge de son téléphone. Et il est nécessaire d’avoir une connexion wifi pour transférer ses images en haute définition.
Enfin, Snapchat a beau avoir 166 millions d’utilisateurs quotidiens, la grande majorité d’entre eux ont moins de 34 ans. Et donc fatalement, si vous êtes plus âgé ou si vous souhaitez diffuser vos vidéos de Spectacles auprès de proches qui n’utilisent pas Snapchat, vous risquez de ne pas pouvoir beaucoup les partager… D’autant qu’on estime que les Stories d’Instagram – fonctionnalité copiée sans vergogne à Snapchat – ont aujourd’hui autant de vues voire davantage que celles de la plateforme qui les as inventées.

Faut-il craquer ?

Certes les Spectacles sont très ludiques et avant-gardistes, mais elles sont loin d’être incontournables.