Un personnage de Star Wars chez soi

Pour patienter jusqu’au tant attendu Le Réveil de la Force en décembre, quoi de mieux que d’accueillir à la maison l’un de ses plus charmants protagonistes, à savoir le robot BB-8 ?

Certes, les produits dérivés de la Guerre des étoiles sont légion. Le déluge de goodies précédant le film de J.J. Abrams est même déjà bien entamé. Mais pourquoi ce jouet intelligent vaut-il plus le détour que les autres ?

1. Il est trop mignon

Lorsque BB-8 part faire sa première balade chez soi, il fait clairement craquer tout le monde. Sa tête, pratiquement la même que celle de R2-D2, s’attache à son corps sphérique par aimant, mais reste toujours en haut de la sphère lorsque celui-ci avance. Exactement comme dans le film ! Ce jouet est fabriqué par Sphero, une start-up spécialisée dans les boules téléguidées. On manipule aisément BB-8 avec une application mobile dédiée, votre téléphone faisant office de télécommande. Le robot se promène facilement chez soi, même si on l’imagine mieux rouler sur un parquet que sur de la moquette. Quand on ne souhaite plus le contrôler, on le met en mode « patrouille », et il se balade librement, en émettant de drôles de bruits de robot. Ce qui est également assez mignon. Seul hic : s’il passe sous des meubles trop bas, il peut soit se coincer, soit — littéralement — perdre la tête !

2. Il transmet des messages holographiques

Tout comme R2-D2 projetait des messages holographiques bleuâtres dans Star Wars, BB-8 est capable de la même prouesse. Enfin, presque. On enregistre une courte vidéo sur son téléphone, puis on regarde le robot à travers son téléphone, et, par un astucieux procédé de réalité augmentée, il projette cette même vidéo sur le sol. Un tour de magie parfait pour épater la galerie ! Dommage juste que BB-8 ne soit pas équipé d’un vrai projecteur holographique. Mais bon, on ne peut pas tout avoir…

3. On peut lui parler…

… si on maîtrise un peu d’anglais ! Même si c’est dommage que ses développeurs n’aient pas prévu une reconnaissance vocale multilingue, c’est assez rigolo de crier « Run away ! » et de le voir partir à toute vitesse ; de lui demander ce qu’il ressent pour le faire tourner en rond exprimant ainsi sa confusion ; ou de lui dire de passer en mode veille en disant « Go to sleep. » Un véritable jouet interactif ! Certes, tant de technologie a forcément un prix, et il est considérable : à environ 170 euros, seuls les vrais fans — ou les plus fortunés — risquent de craquer. Mais comme chacun le sait, être fan, ça n’a pas de prix ! En attendant le 16 décembre…