6 dessinatrices à suivre absolument sur Instagram

Instagram n’est pas seulement le réseau idéal pour se rassasier en clichés policés de plages, de déjeuners ou de cafés. Il est aussi le vivier d’illustratrices et de dessinatrices singulières, baladant leur crayon aiguisé entre féminisme et fashion, érotisme et humour cartoon. Petit panorama avec ces six talents qu’il vous faut absolument connaître.

 

Liz Climo

🤷🏻‍♀️ #tbt #thedress #yanny #laurel

A post shared by Liz Climo (@lizclimo) on

Plus kawaii tu meurs. Le monde fantasque de l’auteur de livres pour enfants Liz Climo est un croisement entre la poésie de Beatrix Potter, la concision des comic strips et un art de l’absurde so british. La naïveté chaleureuse de son trait et la douce insouciance de son humour se mettent au service d’une modernité de ton salvatrice : ours, lapins, requins et cerfs s’enlacent malgré leurs différences – de genres, de sexes, d’identités et de classes. Son monde a beau être incongru, il nous est immédiatement familier. Guère étonnant lorsque l’on sait que Liz Climo contribue depuis 15 ans à l’ultra pop Les Simpson, en tant qu’animatrice.

Compte Instagram de Liz Climo 

 

Agathe Sorlet

L’épure de son style, l’illustratrice parisienne Agathe Sorlet en fait l’écrin d’une libre expression de la féminité. Chacun de ses dessins espiègles lui donne l’occasion de brosser des instants d’amour instantanément érotiques, des scènes quotidiennes qui prêtent à sourire, des danses sauvages et autres baisers sucrés. La sensualité des corps qu’Agathe Sorlet esquisse se voit intensifiée par la simplicité de leurs formes et leurs tonalités rosâtres. L’un de ses dessins les plus apaisants – une femme nue câlinant un chat rose, couleur de sa pilosité intime – résume bien la délicatesse caressante de cette artiste à suivre.

Compte Instagram de Agathe Sorlet

 

Flore Maquin

On lui doit l’affiche du dernier Festival de Cannes : la jeune Flore Maquin est l’artiste graphique lyonnaise du moment. Au gré de ces créations-hommages aux couleurs chaudes, c’est toute une culture geek qu’elle met en relief. Déambuler dans cette galerie de personnages, c’est croiser le sergent Brody des Dents de la Mer, le Tyler Durden de Fight Club, les vaisseaux soniques de Star Wars, le gigantesque Bibendum de SOS Fantômes, l’iconique Mia Wallace de Pulp Fiction… Son travail de recolorisation et de redéfinition picturale, entre photoréalisme et style comic book, est traversé par un grand vent de nostalgie. Rétromaniaque à souhait.

Comte Instagram de Flore Maquin

 

 Léa Maupetit

Les dessins ensoleillés de Léa Maupetit libèrent une candeur toute enfantine. Dans son bestiaire s’entrecroisent des canards joviaux, des singes au poil hirsute, de fiers félins, de souriants éléphants et un toutou fermant les yeux, langue au vent (Léa Maupetit se définissant en « parisienne amoureuse des chiens« , les canidés sont ici légion). Ces gouaches de fruits multicolores aux senteurs d’été et de femmes en tenue d’Ève confèrent à cet univers des allures de paradis originel. Un imaginaire où l’on viendrait s’évader et se ressourcer.

Compte Instagram de Léa Maupetit

 

Poppy Waddilove

It's a day for yellow 🌞 #thequeen #royalwedding

A post shared by Poppy Waddilove ✏️ @waddi_love (@poppywaddilove) on

Ses aquarelles magnifient les podiums des Fashion Week. Qu’elle dessine les contours des silhouettes féminines ou s’attarde sur les magnifiques étoffes dont elles se vêtissent, Poddy Waddilove nous envoûte par l’élégance et la finesse de son style, limpide et sensuel au possible. Par-delà la pureté de ces croquis reflétant le monde du luxe, c’est le velouté des couleurs qui les composent qui caresse immédiatement le regard. Gracieux.

Compte Instagram de Poddy Waddilove

 

Mona Chalabi

Attention, illustratrice à part. Sur son compte Instagram, la trentenaire Mona Chalabi, journaliste au Guardian, détonne par ses « data-dessins ». Autrement dit, elle rend compte sous la forme de données, de courbes et de graphiques d’importantes thématiques sociétales – féminisme, discriminations, genres. Inégalités salariales entre hommes et femmes, méconnaissance des vulves, pilosité féminine… Rien n’échappe à sa plume. La patte Chalabi, c’est ce contraste entre l’épure du dessin, a priori simpliste, et l’importance des statistiques qu’il met en avant. Quand l’infographie épouse les contours de l’esquisse, c’est aussi pour renverser par les faits l’Amérique de Donald Trump : les pourcentages épinglent la libre vente d’armes, la parité au sein du gouvernement, le taux de fusillades…

Compte Instagram de Mona Chalabi