Agence Duluc : détective privé à Paris

Cette enseigne de détective privé est mythique dans le quartier. L’Agence Duluc est devenu une vénérable institution à Paris.

Ce qui attire, intrigue, fascine presque, c’est d’abord cette enseigne lumineuse qui semble tout droit sortie d’un vieux polar. Ceux qui arpentent régulièrement la rue du Louvre se sont forcément déjà demandé quels mystères pouvaient bien se cacher derrière. « Cette enseigne est quasi mythique dans le quartier, elle fait partie du paysage depuis 1954 et suscite beaucoup d’empathie, on peut même l’apercevoir dans un film de Woody Allen », confie Martine Baret, directrice de l’agence.

À l’image de son enseigne, Duluc est devenu une vénérable institution. « L’agence a été fondée en 1913 par M. Duluc puis reprise par sa fille dans les années 40. Mon père l’a rachetée en 1945 et a tenu cette affaire jusqu’à ce que je la reprenne en 1972 ». Dans son élégant bureau, elle reçoit en toute discrétion depuis 45 ans particuliers comme chefs d’entreprise en quête de renseignements en tout genre, en priorité des recherches de personnes disparues, de débiteurs et de preuves dans le cadre d’affaires civiles comme des divorces ou celui de litiges financiers, concurrence déloyale et espionnage industriel.

La première consultation est gratuite puis il faudra compter 65 € HT l’heure pour une surveillance en journée (80€ la nuit) jusqu’à 850 € HT sur devis pour une enquête complète. Avant tout, l’agence se donne le droit de décliner une affaire plutôt que de promettre monts et merveilles en sachant qu’elle n’aboutira jamais. Ce qui peut expliquer le très fort taux d’élucidation du cabinet. Une fois le contrat passé, le fameux détective privé entre en scène. Une activité qui, reconnaît Martine Baret, charrie son lot de fantasmes – en tête micro dissimulé sous la table basse et imper maronnasse. « Évidemment, le métier a évolué, explique-t-elle, notamment parce qu’il faut désormais obtenir un diplôme et une autorisation préfectorale pour exercer, mais la base reste toujours la même : il faut remonter le fil à partir des éléments donnés, puis planquer, interroger, recouper… entre autres ! » On n’en saura pas plus sur ce que recouvre ce « entre autres ». Le secret reste la base du métier.

18, rue du Louvre, 1er. M° Louvre-Rivoli. Tél. : 01 42 60 20 71. www.agence-duluc-detective.f