Casa 93, école de mode gratuite et engagée

Le talent n’a pas de prix. Mais quand on sait qu’il faut débourser plus de 5 000 € par an pour une formation classique de mode, rêver d’une carrière dans le milieu n’est pas à la portée de tous. C’est pour conjurer cette réalité et valoriser des parcours différents que Casa 93 existe.

Paris-Rio, même combat

C’est Nadine Gonzales, une ancienne journaliste de mode, qui est à l’origine du projet. Ou plutôt devrait-on dire des projets. Casa 93 est en réalité la petite sœur française de la Casa Geração Vidigal, l’école de mode gratuite qu’elle a fondée en 2013 dans une favela de Rio de Janeiro.

Sur le site de l’école, Nadine Gonzales promeut sa vision de la créativité : « J’ai toujours trouvé dans la banlieue une inspiration puissante, à ce titre je suis pour un Grand Paris Créatif ». De septembre à décembre 2017, la première promo de 20 étudiants suivait la phase de Prépa (hébergée gracieusement au MOB Hotel de Saint-Ouen).

L’esprit Casa 93

Nadine Gonzales communique très facilement son enthousiasme confiant à son interlocuteur. Pour la fondatrice de l’école, cette phase de Prépa est avant tout axée sur « du développement personnel autour des valeurs de l’école » qui sont au nombre de 3 : la valorisation du territoire, il s’agit d’apprendre aux élèves «  à modifier le regard sur leur quotidien » ; l’eco-responsabilité à travers notamment l’initiation aux techniques d’upcycling ; et enfin une ambition de repenser la mode, de se démarquer et « ne pas juste créer une marque de plus ».

Les apprenants ont pu rencontrer des intervenants aux success stories inspirantes. Comme Bastien Laurent, originaire d’Aulnay-sous-Bois et lauréat du prix l’ANDAM pour sa marque AVOC. Ou encore Youssouf Fofana de Maison Château Rouge. « Il faut rêver, avoir de l’audace et travailler » clame la fondatrice de l’école qui se bat pour montrer à ses élèves que le style ne dépend pas de l’argent, bien au contraire. Elle souligne que la promo pilote est « comme une vraie famille, même plus qu’au Brésil ! ».

De la formation à la collection

En janvier 2018 commence une nouvelle phase pour les étudiants de la Casa 93. Jusqu’à juin, ils seront dans une dynamique d’insertion professionnelle. Cette phase sera accompagnée par une des pionnières de l’upcycling à Paris : Maroussia Rebecq, fondatrice de la marque Andrea Crews. Elle assurera la direction artistique de la collection produite.

Pour aider les étudiants à affiner leur orientation, l’équipe prépare une série de 10 projets spéciaux mettant en relation la mode et un autre domaine. Des modules mode et cinéma seront assurés en partenariat avec l’école de Luc Besson, la mode et le journalisme avec le Bondy Blog, la mode et le design avec l’école de Saint-Ouen…

Ce ne sont donc pas les idées qui manquent à l’école Casa 93, dont les diplômes sont en cours de certification par l’Etat. Tout cela n’est possible que grâce à des bourses spéciales, des subventions publiques et, surtout, le bénévolat des encadrants. Aussi, Casa 93 compte-elle sur des dons pour bien se développer.