Entreprenariat féminin : 5 réseaux d’entraide à connaître

Depuis une dizaine d’années, les réseaux d’entraide pour soutenir les entrepreneuses se développent en France. Si bien qu’un tissu dynamique d’associations se dessine, soutenues souvent par la BPI ou des banques privées. Dans cet écosystème bienveillant, les associations proposent souvent des formations, comme Femmes entrepreneurs ou politiqu’elles. Ou bien favorisent le réseautage comme RéZoé. Focus sur cinq organismes qui proposent une aide spécifique adaptée à des profils particuliers.

 

Paris Pionnières – Female French Tech

Intérieur des locaux Paris Pionnières
©pionnieres.paris

 

Créée symboliquement le 8 mars 2005, cette association bénéficie du label « Paris Innovation » délivré par la mairie de Paris. Elle donne des formations, des conseils et accompagnements personnalisés aux projets d’entreprenariat tech. Seuls critères d’adhésion : qu’une femme soit la dirigeante de la structure et que le concept soit innovant.

 

Led by Her – Aider les femmes victimes de violences à devenir entrepreneure

 

Une femme du réseau Led By Her
© Edward Cisneros Unsplash

 

Après avoir travaillé sur des programmes de banque de développement, Chiara Candi fonde son association en 2016. Son idée : se focaliser particulièrement sur les femmes ayant été exposées à des violences. Avec Led by Her, elle construit un espace spécifique de confiance et d’entraide pour ces porteuses de projets plus vulnérables.

 

Les Premières – Réseau d’Incubateurs

Les Premières existe depuis 12 ans. Elle se dédie aux entrepreneures bien sûr, mais met aussi l’accent sur la mixité des équipes. Le réseau compte 18 structures en France, au Maroc, au Luxembourg et en Belgique. La maison mère se trouve à Paris. Connu avant sous le nom de Les Pionnières, le réseau a contribué au développement de plus de 700 entreprises.

 

Force Femmes – 45 ans, et alors ?

Une femme du réseau Force Femmes
© Marivi Pazos on Unplash

 

Parmi les personnes qui ont le plus de mal à retrouver un emploi, les femmes de plus de 45 ans sont particulièrement fragiles. C’est pour pallier à l’isolement que le réseau Force Femmes s’est monté en 2005. Il accompagne aussi bien dans la création d’entreprise que dans le retour à l’emploi salarié.

 

My Annona – Crowdfunding féminin

Femme du réseau My Annona
© Tachina Lee on Unsplash

 

Avant de se lancer dans cette aventure de financement participatif, Beryl Bès a eu plusieurs vies. Elle a notamment été Présidente d’Agir avec Elles et chargée d’accompagnement chez Pionnières en 2013. Elle est par ailleurs toujours bénévole dans les réseaux de Forces Femmes, BWRA, Action’Elles, Agir avec Elles et Réseau entreprendre.