Fermes urbaines : vers un Paris agricole

Pour faire face aux enjeux de développement durable, Paris se végétalise. Et ambitionne de refaire la part belle à des espaces de cultures comme au temps des maraîchers du XIXe. Poursuivant une réflexion entamée dès 2001, la mairie lançait en 2015 un plan pour l’alimentation durableLe 30 janvier 2017, Anne Hidalgo présentait au Conseil de Paris un plan consacré à l’agriculture urbaine. Parmi les espaces clés pour développer ces cultures, on trouve les jardins partagés, les toits végétalisés et… les fermes urbaines !

Silence, ça pousse au bois de Vincennes !

Banque d’images Unsplash Markus Spiske

 

Le bois de Vincennes abrite la Ferme de Paris, lieu clé dans ce développement agricole. L’ensemble, accessible gratuitement au public, s’étale sur 5 hectares. Si la ferme est ouverte public depuis mars 1989, c’est un site historique créé au XIXe siècle par l’agronome George Ville. Le bois de Vincennes accueille également des parcelles de houblon depuis l’été 2017. La récolte sera transformée en bière en partenariat avec l’association Brasseurs de France. On peut aussi y trouver le Potager du Bois, une ferme parmacole maraîchère.

Les ingénieux projets de Parisculteurs

©Eevi Alanissi / CC BY-NC 2.0 / Flickr

 

Pour atteindre ses objectifs, la mairie de Paris lance régulièrement des appels à projet. Notamment par le biais de l’organisme les Parisculteurs, créé en 2016. La première promotion a ainsi proposé des actions permettant de débloquer 5,2 hectares pour de l’agriculture urbaine. La première saison a récompensé l’association Paysan Urbain qui a présenté le projet de la plus grande ferme urbaine de Paris. Cette dernière est en cours de construction du côté du Père Lachaise.

Le Grand Paris aussi !

Banque d’images Unsplash ©Annie Spratt

 

Les associations participent partout à ce mouvement agricole citadin. Pour n’en citer que deux : Paysan Urbain, mentionnée ci-dessus, a commencé par développer une ferme dans une friche urbaine de Romainville. Basée à l’extrême Est du bois de Vincennes, à Nogent-sur-Marne, V’île Fertile est une micro-ferme maraîchère participative valorisant les déchets organiques. Créé en 2013, l’espace s’est inspiré du fonctionnement des fameux maraîchers du XIXe pour promouvoir l’agriculture urbaine.

Les particuliers peuvent acheter la production aux horaires de permanence indiqués. Et si vous avez la main verte, mais peu de pratique, la Ferme de Paris et de nombreuses associations proposent des formations ou cherchent toujours des bénévoles !