A.Suivre

NYOKOBOP, le festival hybride et métissé revient au Hasard Ludique

NYOKOBOP, c’est reparti ! Après une première édition couronnée de succès, le Hasard Ludique remet le couvert du 18 octobre au 15 décembre. Ce festival précurseur qui rejette le concept rétrograde de « musiques du monde » préfère parler de musiques hybrides et mettre en avant des fusions joyeusement émulatrices. Focus.

 

En plus des concerts et des DJ sets, l’événement protéiforme invite le public à des projections, des expositions, des marchés et, surtout, à se confronter à une création artistique cosmopolite et atypique.

Dans la programmation plus que foisonnante de ces deux mois, la rédaction a élu trois coups de coeur. 

 

UN VOYAGE MUSICAL X NYOKOBOP

Amateurs de cumbia argentine, vous en apprendrez beaucoup sur les origines et l’évolution de ce mouvement culturel en assistant à la projection d’Un Voyage Musical. Le documentaire suit les pas de Mariana Yegros – aka La Yegros – et son groupe à l’occasion de sa première tournée européenne. L’occasion de tracer la chronologie de cette musique qui mélange folklore et électro. Des premières scènes alternatives à la création du label ZZK Records, artistes, musiciens, journalistes et producteurs prennent la parole pour tout vous raconter.

Projection à 19h en version originale sous-titrée en français, en amont du concert de Chancha via Circuito, Uji et Montoya.

Samedi 27 octobre à 19h
Infos ici

 

SONARIUM INVITE BALOJI X NYOKOBOP

A l’occasion de la sortie du dernier album du rappeur BALOJI, le Hasard Ludique organise une session d’écoute particulièrement cosy. Sonarium invite le public à se poser tranquillement un verre à la main et diffuse l’opus en entier, avec un son haute fidélité, rien que ça ! La dégustation sera accompagnée d’une projection des clips et suivie d’une discussion avec l’artiste, présent sur place.

Dimanche 18 novembre à 16h30
Infos ici

 

PHOENICIAN DRIVE X NYOKOBOP + Ko Shin Moon

A la croisée des traditions musicales méditerranéennes et du rock psychédélique, on trouve Phoenician Drive. Ces six musiciens débarquent de leur Belgique natale avec des grooves orientaux et une grosse influence Krautrock dans leurs valises. Ils seront accompagnés par l’électro transcendante de Ko Shin Moon qui fera danser les spectateurs sur un acid algérien, un belly dance électrique, du psyché grec, de la disco turc ou encore de la trap libanaise.

Jeudi 6 décembre à 20h
Infos et billetterie ici