A.Suivre

Interview : 10 questions posées au street artiste Matt-tieu

Sa première oeuvre, les messages qu’il véhicule, ses collaborations… Tout, tout, tout vous saurez tout sur le street artiste français Matt-tieu en lisant notre interview A Nous Paris. Alors, qu’attendez-vous ?

 

Matt-tieu réalisant un street art
Elles sont pas belles mes autruches ? – (c) Matt-tieu

 

Matt-tieu, « je dessine donc je craie »

Pourquoi avoir choisi la craie plutôt que le collage ou le pochoir par exemple ?

La craie m’a tout de suite plu. Les créations sont éphémères, il est très facile de s’en procurer, et tu peux dessiner sur de grosses surfaces assez facilement.

 

Depuis quand exerces-tu cet art et, par extension, quelle a été ta première oeuvre ?

Mon premier dessin à la craie remonte au lendemain des attentats de 2015. C’était un visage dans les coins de Montmartre. J’avais alors ressenti le besoin de m’exprimer et de partager des choses.

 

Pourquoi avoir choisi majoritairement les autruches comme symbole de ton art ? Que représentent-elles ?

Les autruches peuvent être facilement mises en scène comme des humains, et prendre ainsi des positions loufoques du quotidien. J’aime aussi les faire jouer avec la rue, pour qu’elles s’adaptent à l’endroit où elles s’installent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par matt_tieu (@matt_tieu) le

 

Quels sont les principaux messages que tu véhicules à travers le street art ?

De l’humour et de la légèreté avant tout. J’essaye d’apporter une touche de gaieté aux passants qui me croisent. Jouer parfois avec l’actualité et proposer plusieurs lectures à mon dessin me plait également.

 

Arrives-tu à vivre à 100% du street art ou exerces-tu une activité annexe ?

La plupart de mon énergie et de mes pensées vivent pour ça !

 

Quel est ton quartier de prédilection à Paris pour pratiquer le street art ?

De Belleville à Père Lachaise principalement. J’aime aussi me balader avec quelques boîtes de craies dans la poche sans trop réfléchir, et voir ce que je vais rencontrer. (On peut donc rentrer bredouille de la balade…)

 

As-tu déjà mis en place des collab’ avec d’autres street artistes ? Si oui, lesquels ?

Bien sûr ! Les collab’ te font échanger, et sont souvent l’occasion de bonnes marrades. J’ai déjà travaillé avec Ardif, David Selor, Dark Snoopy,Fétavie, James Watkins, Jérome Rasto, Jolittle, Jordanne Saget, L’oiseau Craie, Le Bichon, Manyoly, Mara, Marie Aschehoug, Mr.Renard, Noty Aroz, Ninin, Théo Haggai et Toctoc. J’espère n’avoir oublié personne !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par matt_tieu (@matt_tieu) le

 

Avec quel street artiste français, ou étranger, adorerais-tu t’associer pour une création future ?

Keith Haring. (Rires)

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans le street art ?

Ne t’occupe pas de la marque du vélo, pédale !

 

Puisque nous sommes à Paris, as-tu des bonnes adresses pour boire un verre et se restaurer à Paname ?

Va donc t’en jeter une petite douzaine à la Cale du Cotentin, un nouveau bar à huîtres situé dans le 9e. Un marin sympa t’y attend !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par matt_tieu (@matt_tieu) le