L’agenda de la semaine du 15 février

Ca se passe cette semaine. Date unique ou événement régulier, c’est noté dans notre agenda.

LUNDI 15/02

collab

Blue Mood

© Fujiko Pro

Doraemon, le chat-robot venu du XXIIe siècle (et surtout du Japon) s’installe chez Colette, en investissant les vitrines et les rayons, avec des produits inédits en France et des paires de baskets Keds à son effigie – à l’occasion des 100 ans de la marque. Dans un water bar redécoré, on pourra même regarder ses dessins animés.

Jusqu’au 12 mars, Colette, 213, rue Saint-Honoré, 1er.

 

LUNDI 15/02

art contemporain

Ici et ailleurs

0. de Jennifer Caubet, 2015, Acier, Flèches, fil, roulements, Sculpture 95 x 95 x 31 cm. © Courtesy de l’artiste et de la galerie Jousse Entreprise, Paris / Photo Paul Nicoué

La Galerie Jousse Entreprise expose aux côtés des œuvres de Julien Prévieux et Rometti Costales, habitués des lieux, celles de jeunes artistes qu’elle présente pour la première fois. Tous sont réunis sous la bannière « Territoire » et chacun nous donne à découvrir un « quelque part », parfois faussement familier, dont les frontières se dessinent et s’estompent. A voir notamment la roue de Jennifer Caubet, œuvre en mouvement qui définit l’espace de façon singulière.

Exposition « Territoire », jusqu’au 27 février. 6, rue Saint-Claude, 3e. Ouvert du lundi au samedi de 11 h à 19 h (jusqu’à 14 h le vendredi). www.jousse-entreprise.com

 

MARDI 16/02

kawaï

Retour en force

© The Walt Disney Company France

Depuis leur arrivée fin 2014, les Tsum Tsum, ces petites peluches nippones qui revisitent les personnages Disney et désormais Marvel font l’objet d’un véritable culte. Au point que le Disney Store a lancé le hashtag #TsumTsumTuesdays, annonçant le lancement d’une nouvelle collection tous les premiers mardis du mois. L’arrivée d’une irrésistible « famille » Star Wars aujourd’hui annonce que le rythme s’intensifie. Désormais, les petites bêtes débarqueront toutes les deux semaines.

 

MARDI 16/02

concert

In memoriam

Eagles of death metal : © Chapman Baehler
 

Peu après la tragédie du 13 novembre 2015, le groupe Eagles Of Death Metal promettait qu’il reviendrait à Paris pour « finir le concert du Bataclan ». Jesse Hughes et sa bande ont tenu parole, et l’Olympia leur ouvre ses portes. On imagine qu’il sera difficile d’avoir tout à fait le cœur à la fête et que l’émotion sera immense…

Eagles Of Death Metal à L’Olympia. Places : de 33 à 44 €

 

MARDI 16/02

chansons

C’est l’anniversaire de Mathieu

Mathieu Boogaerts : © Thibaut Montamat

En 1996, Mathieu Boogaerts sortait son premier album, Super. On y trouvait le titre « Ondulé », jolie ballade lunaire et entêtante, dont le clip, immédiatement devenu culte, le montrait passant d’ermite chevelu-barbu à jeune homme bien coiffé. Jusqu’à aujourd’hui, où on l’a notamment vu collaborer avec la chanteuse Luce, le musicien discret a mené une carrière sans faute qui méritait un bel anniversaire. L’orfèvre minimaliste sera pour l’occasion accompagné de cuivres, de cordes et de chœurs.

Et aussi le 17, à 20 h 30. Mathieu Boogaerts a 20 ans ! Salle des Concerts –Cité de la Musique, Philharmonie de Paris, 221, avenue Jean Jaurès, 19e. Tarifs : 30/25 €. www.philharmoniedeparis.fr

 

MERCREDI 17/02

expo

Affiches choc

Klaus Staeck, For Wider Streets Vote Conservative, 1974. Bibliothèque nationale de France, Paris. © ADAGP, Paris 2015

Le graphisme a le vent en poupe, mais on savait déjà y faire dans la période faste 1970-1990. Pour preuve, l’exposition « Internationales Graphiques » qui réunit près de 170 affiches politiques et culturelles de l’époque. À voir notamment des œuvres de graphistes français, allemands ou néerlandais qui réagissent à l’actualité du moment : la guerre du Vietnam, la dénonciation des dictatures, l’Apartheid, l’apparition de Solidarnosc, etc. Le stylo bien acéré !

Jusqu’au 29 mai, Hôtel national des Invalides, 129, rue de Grenelle, 7e, M° Ecole Militaire.

 

MERCREDI 17/02

danse

Influences inspirantes

© Ander Jiras

Dédié à la création contemporaine francophone, le Tarmac œuvre à promouvoir des artistes des quatre coins du monde, à décentrer notre regard pour rencontrer l’Autre. Avec cette chorégraphie autobiographique signée Chankethya Chey, l’occasion est belle de découvrir un art mêlant danse traditionnelle et contemporaine. Seule en scène, cette danseuse cambodgienne classique (issue de la première génération après le génocide khmer) s’interroge sur l’identité du geste, l’héritage et la contrainte, tout en se référant à sa mère, son professeur de danse et sa terre-mère. Du pur nomadisme culturel.

My Mothers and I, jusqu’au 20 février au Tarmac, 159, avenue Gambetta, 20e. Mercredi, jeudi, vendredi à 20 h, samedi à 16 h. Tél. : 01 43 64 80 80.

 

JEUDI 18/02

design

Spaghetti au menu

Spaghetti Chair, modèle Suppletiva : ©  Le Bon Marche Rive Gauche

Le Bon Marché rend hommage à une icône du design, la Spaghetti Chair, conçue en 1979 par Giandomenico Belotti pour l’éditeur Alias (qui allait voir pour la première fois avec elle, l’un de ses sièges intégrer les collections du MoMA). Aujourd’hui, dans un pop-up dédié, on découvre la structure acier et le fil PVC de la « Spaghetti » revisités par l’Argentin Alfredo Häberli. Sept modèles inédits, en édition limitée à sept exemplaires chacun._

Jusqu’au 12 mars à l’Espace Maison du Bon Marché Rive Gauche, 24, rue de Sèvres, 7e. M° Sèvres-Babylone.

 

VENDREDI 19/02

expo photo

Rétro avant-garde

Lost Effect 01, 2015 – © Maurice Renoma

L’exposition « Retour aux sources » présente plus de vingt années de photographies de Maurice Renoma. Né en 1940, le styliste et photographe qui a grandi dans le 3e arrondissement est considéré comme un précurseur de la mode parisienne. On lui doit par exemple le style « minet »… et bien d’autres choses. Plus de cent photos sont exposées, par thématiques, dans sept lieux emblématiques. Éclectique et choc.

Mairie du 3e, square du Temple et divers lieux.