Le Récho : bientôt un restaurant solidaire dans le 16e

« Un lieu qui restaure le monde en restaurant les hommes ». C‘est le motto du Récho, un food-truck solidaire itinérant qui posera bientôt ses valises à Paris. Et plus exactement à la caserne Exelmans dans le 16e arrondissement.

 

Du food-truck…

Femme devant une gazinière
©Cassiano Barletta on Unsplash

 

Des camps de réfugiés de Grande-Synthe dans le Nord au très chic 16e arrondissementL’association le Récho s’apprête à réaliser un sacré grand écart. Depuis 2016, son food-truck balade ses marmites un peu partout, en France et en Europe, à la rencontre des populations accueillantes et réfugiées. L’idée de départ ? « Réparer » l’accueil bien souvent déplorable qui est fait à ces personnes en leur proposant un cadre chaleureux d’échanges et de restauration.

Avec leur camion, les cuisinières professionnelles qui ont créé l’association entendent partager leur amour de la cuisine, mais aussi un savoir-faire. Au gré d’ateliers de cuisine et de repas partagés, elles souhaitent non seulement créer du lien et renforcer le vivre-ensemble, mais aussi permettre à des personnes en situation de précarité de découvrir et d’être formées à un métier porteur puisque la restauration est un des secteurs qui embauche le plus en France.

L’an dernier déjà, l’association a commencé à diversifier ses activités en proposant de la restauration événementielle en partenariat avec la Mairie de Paris, en créant un restaurant solidaire éphémère à Arras ou encore en s’implantant sur le rooftop du Petit Bain.

 

… au restaurant solidaire

Cuisinières au restaurant solidaire
©Jérémie Croidieu

 

Pour la première fois, le Récho va s’installer de façon pérenne à Paris. Le lieu choisi ne l’a pas été au hasard puisque c’est au cœur de la Caserne Exelmans que cela se passera. Il s’agit d’un lieu mixte à l’image des Grands Voisins où sont logés 340 demandeurs d’asiles depuis septembre 2018 et où sont également accueillis des entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire afin de favoriser la diversité.

L’ouverture du restaurant est prévue en mai. Cinq jours par semaine, il accueillera les visiteurs dans sa salle d’une quarantaine de couverts et sur sa future terrasse. On pourra y déguster une cuisine inspirée des traditions culinaires des pays d’origines des résidents de la caserne, subtilement fusionnée aux goûts français. Des assiettes éthiques et “intelligentes”, tournées vers les produits bio et locaux et soucieuses de l’anti-gaspillage. Que les amoureux de la street-food se rassurent, le food-truck élira domicile dans la cour pour offrir une offre « sur le pouce ».

Afin de créer du lien avec les riverains, rassurer sur la présence de leurs nouveaux voisins et déconstruire les clichés (sur les migrants autant que sur les habitants du quartier), l’association lancera à partir du mois de mars des ateliers de cuisine collaboratifs, hors les murs. A partir du mois de mai, ils deviendront même hebdomadaires et permettront de réaliser un buffet géant pour 100 personnes qui sera servi à prix libre aux clients du samedi soir.

Dernière marmite sur le feu, les portages de repas. Pour lutter contre le repli sur soi qui atteint certaines personnes âgées ou isolées, l’association ambitionne de créer un service de livraison de repas à domicile. Cinq jours par semaine, les résidents de la caserne Exelmans, accompagnés d’un bénévole de l’association, porteront aux inscrits un panier copieux et à contribution libre. On a hâte d’aller y faire un tour !

Le Récho (à partir du mois de mai)
La Caserne Exelmans
51 boulevard Exelmans, 16e
Métro : Exelmans