Périphéries : le retour du podcast qui raconte la vie autour du périph’

Émission produite et présentée par le journaliste Edouard Zambeaux pendant 12 ans sur France Inter, Périphéries devrait revenir en 2018 grâce à une campagne de crowdfunding réussie.

 

Un podcast pour créer du lien

« Si proches, mais si loin ». Telle pourrait être la devise de Périphéries, l’émission qui raconte les territoires urbains les plus excentrés. France Inter a cessé de produire l’émission en juin 2017. Ainsi, pour sa campagne sur Ulule, Edouard Zambeaux écrivait : « Nous nous sommes quittés sans avoir même eu le temps de le faire, de se le dire. Alors quand on ne se dit pas au revoir c’est qu’on ne se quitte pas vraiment. Depuis l’interruption de Périphéries, vous avez été nombreux à me contacter pour connaitre la suite. »

C’est que Périphéries part à la rencontre de ceux que l’on entend pas, ou peu. Sur des territoires que l’on ne connait pas, ou justement fort mal. En donnant la parole aux habitants des banlieues, « l’altérité silencieuse » comme il la nomme, Edouard Zambeaux entend lutter contre les clichés qui clivent et rétablir une « égalité médiatique » dans les débats de la société française.

« Les gens normaux ont plein de choses à dire ! Plus que jamais j’en suis convaincu. » Edouard Zambeaux est une personnalité engagée, en-dehors même de la production de Périphéries. Il est à l’origine du média ZEP, Zone d’Expression Prioritaire et produit régulièrement des documentaires. Comme son tout dernier « Un jour ça ira », un documentaire qui montre les galères de deux ados en centre d’hébergement d’urgence.

 

Plateforme participative

Périphéries a récolté 23 586€. Soit plus que les 20 000€ demandés pour le premier palier de sa collecte. Un succès qui confirme l’attachement des auditeurs à l’émission. La campagne a pu compter sur des soutiens prestigieux, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, les historiens Laurence De Cock et Pascal Blanchard, ou encore la militante et journaliste Rokhaya Diallo.

Le digital devrait offrir un nouveau souffle à une émission qui repose sur ses auditeurs et les personnes interrogées. Edouard Zambeau a pour objectif de mettre en place un système de crowdsourcing pour permettre d’inclure une participation citoyenne dans le choix des sujets et dans les débats. Ne reste plus qu’à savoir à quel endroit va se poser le micro de Périphéries pour fêter ce grand retour.

Suivre l’actualité de Périphéries sur Twitter.