La Machine du Moulin Rouge s’apprête à fêter ses 10 ans !

Il est toujours difficile de prendre la succession d’un lieu culte de l’effervescence musicale parisienne. Et pourtant, c’est ce qu’a réussi à faire La Machine du Moulin Rouge en à peine 10 ans d’existence. Établie sur les restes de feu La Locomotive, la Machine est ainsi devenue l’un des hauts-lieux culturels de la capitale, enchaînant les lives, festivals et soirées mémorables, avec des grandes têtes d’affiches (d’Autechre à A$AP Rocky) comme des jeunes pousses qui ne demandent qu’à le devenir.

 

La Machine du Moulin Rouge © Alban Gendrot
La Machine du Moulin Rouge © Alban Gendrot

 

Six jours de festivités et de surprises au programme !

Forcément, le spot de Pigalle ne pouvait simplement pas célébrer cet anniversaire spécial sans un programme digne de ce nom. Et plutôt que de proposer une seule soirée, c’est bien six jours de réjouissances que prévoit La Machine, du 21 au 26 janvier 2020, avec des concerts et des soirées en format club, bien sûr, mais aussi d’autres festivités reflétant la vie quotidienne de l’établissement, de sa Chaufferie à son Toit en passant par le Bar à Bulles.

Côté musique pure et dure, la Machine nous régalera avec une première soirée dédiée aux concerts le jeudi 23 janvier (en compagnie notamment du magicien jazz et house anglais Kamaal Williams et de Catnapp, la nouvelle protégée du duo Modeselektor).

 

Le vendredi 24 et le samedi 25 janvier iront encore plus loin avec encore deux soirées-concerts gratuites de 22 h à minuit (avec des line-ups encore secrets), suivies de nuits électroniques comme on les aime : la première, marquée par le sceau Quartiers Rouges (label qualité apparaissant très souvent dans les sélections clubbing d’A Nous Paris), réunira des gros bonnets de la trempe de Kode 9 et Teki Latex, tandis que la seconde vous emmènera jusqu’au petit matin en compagnie, entre autres, de l’irrésistible vétérane DJ Marcelle.

Et si vous comptiez vous reposer le lendemain, il faudra plutôt songer à poser votre lundi puisque le dimanche 26 janvier s’achèvera par un concert de clôture de 18 h 30 à 23 h en présence de joyeux lurons (dont Beak>, Abschaum et Vox Low, premiers noms dévoilés). Bref, une programmation éclectique qui colle parfaitement à l’ADN façonné par le lieu depuis dix piges.

Pour ne rien manquer des festivités des 10 ans de la Machine (et de la programmation hors musique qui sera annoncée courant novembre), consultez régulièrement son site ainsi que ses réseaux sociaux (Facebook et Instagram) !

 

Les 10 ans de la Machine du Moulin Rouge