5 collectifs qui feront bouger Paris en 2018

Chaque année, de nouvelles têtes viennent agiter la nuit parisienne, gonfler les rangs de nos meilleurs clubs, ou redonner vie à d’immenses espaces oubliés. Plus que le simple fait de remplir nos week-ends, ces acteurs diversifient l’offre locale. Ils permettent à chacun de trouver l’ambiance qui le fera vibrer. Pour y voir plus clair, cette liste réunira cinq collectifs, jeunes ou plus affirmés, qu’il sera judicieux de suivre en 2018 pour parfaire sa connaissance des souterrains nocturnes de Paris. 

Horde

Line-up : Nicola Cruz, Bedouin, Be Svendsen

Actif depuis déjà quelques temps à Paris, Horde va continuer son chemin en 2018. Notamment avec des résidences bimensuelles aux Etoiles. Depuis 2014, leur équipe n’a cessé de miser sur l’originalité, avec des scénographies élaborées et des line-ups aussi rares que réclamés (Bedouin, Nicola Cruz…).

Horde construit son identité autour d’une scène électronique percussive et inspirée par le monde entier. Ils s’installeront cette année aux Etoiles, avec leurs soirées Ayahuasca, Alchimya, Merveilleuse et d’autres collaborations. Chaude et vibrante, leur ambiance tout à fait unique est un immanquable des nuits parisiennes.

Parallèle 

Banque d’images ©Alexander Popov

 

Line-up : Karamel, Louis VS, Sam x Sam

Depuis trois ans, le collectif Parallèle voue son existence à la transformation d’espaces urbains en dancefloor multicolores. De Saint-Ouen à Ivry, du XXe à Asnières, ils ont su construire un univers onirique pleinement désinhibé.

Dans un entrepôt, un club ou un squat, ils poursuivent l’exploration des rapports entre le son, la lumière et l’être humain en diversifiant leurs concepts et supports. Pas de stars au line-up, seulement les papas de l’asso et quelques amis pour garantir l’atmosphère familiale. Tous les amateurs de bonne fête devraient garder un oeil sur ce crew en 2018.

Viaduc

© Thémis Belkhadra

 

Line-up : Fouk, Mud Deep

Remarqué lors des derniers Apéroboat du Batofar, Viaduc vient doucement se faire une place parmi les collectifs amateurs d’authentique house. Avec trois résidents passionnés, le crew réunit un public aux formes de micro-communauté effervescente.

Ils plongeaient dans le grand bain en décembre dernier avec une première soirée club au Batofar, où se croisaient Fouk et Mud Deep (DKO). Ambiance déchaînée, grands sourires et sets sur vinyles, le collectif se fait oublier au profit de l’atmosphère générale. Un vent de fraîcheur qui rappelle évidemment les Sundae, la Mamie’s et même un brin de Camion Bazar.

La Quarantaine

© Eric Phu

 

Line-up : Heretik, Lacchesi, EKLPX

Après Fée Croquer, Drom, Contrast et consorts, 2018 verra l’éclosion d’un nouveau groupe de ravers en hangars : La Quarantaine. Toujours plus présent depuis l’été dernier, leur collectif part désormais à la conquête des entrepôts abandonnés en banlieue pour des nuits intenses qui ne s’achèvent qu’au zénith. Après avoir réuni plus de 3 000 personnes à Ivry-sur-Seine en octobre, ils seront de retour en janvier prochain.

Dans la veine de leurs prédécesseurs, l’équipe met un point d’honneur au développement d’une narration festive, d’un décor immersif et de la puissance des enceintes. Si les membres se plaisent dans les hangars, ils se sont également fait remarquer avec leur Thérapie de groupe, en novembre dernier à l’Aérosol. Faits notables, le collectif a fait entrer la psytrance en warehouse et compte parmi ses résidents Lacchesi, fondateur du (très bon) label Pêché-Mignon.

Nohell

Banque d’images Unsplash ©Søren Astrup Jørgensen

 

Line-up : Joey Starr, Orgasmic, Weedim

Parce que la nuit à Paris n’est pas qu’électronique, il fallait également en placer une pour Nohell. Leur particularité ? Il s’agit d’un collectif qui sort les soirées hip-hop du format concert dans lequel on les enferme. Plusieurs fois par mois, ils invitent des DJs comme Orgasmic ou Weedim, en club ou afterwork, face à un public de passionnés de rap. Du son 90’s à la trap, ils balaient 30 ans de culture urbaine à chaque nouveau rendez-vous.

Au-delà du son, Nohell existe au-travers des valeurs fondatrices du hip-hop. En octobre dernier, leur équipe avait réuni Joey Starr, Mouloud Achour et d’autres vedettes pour un événement de soutien aux victimes de l’ouragan Irma.