6 tracks pour se préparer au Arte Mix Ø Trabendo

Le 1er décembre, le Arte Mix réunit 6 artistes majeurs de la scène électro française qui joueront entre 21h00 et 6h00 du matin dans un Trabendo décoré spécialement pour l’occasion. Cela fait déjà cinq années qu’Arte collabore avec Tsugi et le Trabendo pour organiser cette soirée au line-up toujours impeccable. Et cette édition souligne que 2017 a été une année riche en belles productions : 5 des 6 têtes d’affiches ont sorti un nouvel album. Voici 6 titres qui illustrent les 6 univers qui vont rythmer la soirée.

 

ARTE Mix ø Trabendo – Teaser

J-2 avant ARTE Mix ø Trabendo ! Préparez-vous à danser toute la nuit avec The Driver (aka Manu le Malin), Chloé, Arnaud Rebotini, Yan Wagner, Maud Geffray et Cabaret Contemporain. 👉 arte.tv/artemix

Publié par ARTE Concert sur mercredi 29 novembre 2017

 

Cabaret Contemporain – « La biche »

 

 

Premier titre de leur album éponyme, « La biche » illustre bien l’originalité et le brio de la démarche de Cabaret Contemporain. Ce groupe constitué de 5 musiciens, un ingé son et un producteur composent une musique qui a tout de l’électro… Avec de bons vieux instruments acoustiques et non des machine. Le résultat donne une musique légère et très entraînante.

 

Chloé – « Recall »

 

 

Endless Revisions sort 10 ans après le dernier album de la productrice et djette emblématique du Pulp, et c’est un album plein de lumière et de douceur. « Recall » en est le premier single, composé avec Ben Shemie, le leader du groupe Suuns.

 

Yann Wagner – « Slam Dunk Cha-Cha »

 

 

Exubérant grooner synth-pop, Yann Wagner crée une tension jouissive entre des instru électro groovy et sa voix chaude et rugueuse. This never happened est son deuxième album.

 

Maud Geffray – « Polaar »

 

 

Maud Geffray a mis entre parenthèse le duo Scratch Massive qu’elle forme avec Sébastien Chenut, le temps de composer et sortir son premier album solo Polaar, en partie inspiré par son voyage en Laponie. Les compositions de cette musicienne hors pair semblent nimbées d’une douce nostalgie, comme au retour d’un long voyage au bout du monde ou d’une nuit infinie.

 

Arnaud Rebotini – « Pride »

 

 

Primé à Cannes cette année, le film 120 battements par minute de Robin Campillo n’aurait pas été le même sans sa bande-son originale entièrement composée par Arnaud Rebotini. Subtilement rythmées et délicatement ornées de notes de bois, ses créations dépassent le cadre du film et expriment une rage de vivre, aussi bien dans la joie que dans la mélancolie.

 

The Driver aka Manu le Malin – « Someone was There »

 

 

The Driver terminera cette nuit de musique avec un set inédit rendant hommage à la scène électronique française, qui se porte plutôt bien ! Le mix entre son style et les titres choisis promet d’être spectaculaire.