Au programme de la Paris Electronic Week

Rendez-vous incontournable des amateurs d’électro, la Techno Parade investira les rues de la capitale ce samedi, on le sait. Lumière sur les autres lieux qui accueillent la Paris Electronic Week, ce grand salon de l’industrie des musiques électroniques.

« La Techno Parade, c’est bien, mais ce n’est pas ce qui va structurer notre écosystème. » déclare Tommy Vaudrecrane, le président de Technopol (association organisatrice de la Techno Parade). Pour lui, il est vital que l’industrie française de la musique électro se structure. Et c’est justement le rôle de la Paris Electronic Week, une série de conférences et d’ateliers destinés à professionnaliser un milieu parfois trop insouciant et à fournir des pistes de réflexions et d’évolution pour les acteurs du marché des musiques électroniques.

« Aujourd’hui, à Paris, en Bretagne, dans le Sud, il y a plein de choses qui se passent, mais en général, ça ne dure pas très longtemps. Beaucoup de jeunes collectifs, qui constituent le gros de la créativité française, abandonnent après une soirée ratée. C’est souvent lié à un manque de vision sur le long terme« , regrette-t-il.  Nous sommes en train de vivre une période qui va transformer notre écosystème pour les dix prochaines années, c’est maintenant que tout se joue. » 
 

Conférences à la Gaïté Lyrique

Du 21 au 23 septembre, à la Gaité Lyrique, les membres de cet écosystème se retrouvent pour discuter et travailler autour d’ateliers et conférences thématisés, menés par des spécialistes de la question.
« Tendances du marché », « Etat d’urgence : l’impact des nouvelles politiques de sécurité publique sur les festivals », « Comment mieux communiquer sur Facebook et Snapchat ? » « Tout savoir sur l’édition musicale » … et on en passe. 

Penser la rave de demain


© Sharif Sharifi

Le soir, un lieu souterrain (la Galerie R2 dans le 14e) proposera « des espaces de création entre musique électronique et art contemporain pour explorer les pistes de la rave de demain« , avec au menu live, projections, performance et réalité virtuelle.


Et partout ailleurs à Paris : 

Du côté des clubs, ça sera : 

– « Free Party » au Glazart menée par le producteur Voiron, vendredi 
– Rendez-vous à La Java le 22 avec les labels Versatile et hER majesty’s Ship
– Destination Clairière avec Cerrone en guest le 23
– Samedimanche à Concrete, avec notamment le pionnier new-yorkais Danny Tenaglia.

Et comme si ça ne suffisait pas, après la Techno Parade qui déflira du Louvre à Nation samedi à partir de midi, la fête se poursuivra aussi aux Docks de paris, avec quatre scènes dédiées à la techno trance, bass music et hard beat, au sein du festival Dream Nation. 
 

Retrouvez toutes les infos et le programme sur www.pariselectronicweek.fr