Claire Laffut nous raconte ses nuits parisiennes

Chaque mois, A Nous Paris demande à un noctambule parisien ses adresses préférées pour une fête réussie. Voici le carnet d’adresses de Claire Laffut, nouvelle sensation belge dont la pop planante emprunte autant au ragga qu’au disco.

Claire Laffut
Claire Laffut © Michelle du Xuan 2
A 24 ans, en musique, Claire Laffut reste influencée par l’afrobeat et la soul qui peuplent la collection de vinyles de son père. Pour trouver de nouvelles histoires à raconter, c’est dans la nuit qu’elle aime se plonger. Il faut dire qu’elle a cela dans le sang : ses parents se sont rencontrés dans un club bruxellois et, quand elle était petite, ils la faisaient garder pour aller danser à Ibiza. Après une enfance calme dans la petite ville de Moustier, la Belge s’est installée à Paris et a découvert les mondanités de la capitale. La nuit idéale pour elle ? « Se regrouper dans un appart avec des amis et des amis d’amis et parler. Avoir quelqu’un en vue, un crush, et réussir à l’embrasser… ou être amoureuse et rider avec son amour ! » Aujourd’hui, la chanteuse se mêle avec bonheur à la jeunesse parisienne branchée et arty, entre restaurants exotiques et speakeasy chics.

 

Boire des cocktails à l’hôtel Grand Amour

Le patio de l'Hôtel Grand Amour à Paris
Le patio de l’Hôtel Grand Amour © Hôtel Grand Amour
Pour s’assurer un bon mojo toute la nuit, Claire aime commencer par un verre à l’Hôtel Grand Amour, l’un des lieux les plus branchés de Paris, pensé par l’artiste André. C’est à la fois un refuge pour des amours d’après-midi, une résidence d’artistes et un restaurant. Passée la porte d’un immeuble haussmannien, la cour intérieure avec les plantes glissantes est parfaite pour prendre un verre. Mais c’est surtout la musique qui attire ici la chanteuse belge : « j’adore la nouvelle salle à côté avec toutes les enceintes partout et le DJ booth rempli de vinyles. C’est un lieu moderne, parfait pour un cocktail le soir. J’ai atterri là-bas la première fois avec mon amie belge, pour discuter de chagrins de cœur autour de margaritas et des moscow mules. J’y suis retournée pas mal de fois, il arrive qu’ils passent mes sons pendant que je mange et ça me surprend toujours », s’amuse-t-elle.
18 rue de la Fidélité, 10e
Métro Gare de l’Est ou Château d’Eau
Restauration : service continu de 8h à 2h

Se croire en vacances à l’Ave Maria

La déco psychédélique de l'Avec Maria à Paris
La déco psychédélique de l’Avec Maria. Source : Facebook
Pour un deuxième verre, Claire file à l’Ave Maria, dans le 11e arrondissement de Paris. Ici, on est d’abord joyeusement surpris par la décoration psychédélique, entre les statuettes de la vierge, les guirlandes multicolores et les photos vieillies de pin-up.  « J’ai découvert ce restaurant avec mon ex, on était trop contents d’avoir trouvé cet endroit un peu spécial, et amusés par les noms de plats comme Le terrible destin d’Amélie Poulet. Il y a une ambiance intimiste, de vacances, comme un bar de plage en plein Paris. » A la carte, des bières étrangères et des cocktails exotiques surprenants, mais aussi toute une liste de plats du monde entier : porc mariné au citron vert et gingembre, aubergines farcies aux oignons caramélisés, mafé de poulet… Un voyage culinaire du Brésil à l’Inde, en passant par le Sénégal.
1 rue Jacquard, 11e
Métro Parmentier
Ouvert tous les jours de 18h30 à 2h
Plats 17-18€

Voyager jusqu’au Pérou à la Cevicheria

Nuances de ceviche à la Cevicheria à Paris
Nuances de ceviche à la Cevicheria. Source : Facebook

 

La Cevicheria, c’est l’autre restaurant préféré de Claire. Murs faussement décrépis, plantes grimpantes, lustres design : c’est le genre de table qu’on réserve tant pour le cadre que pour l’assiette. La carte égrène les grands classiques de la cuisine péruvienne, avec plusieurs déclinaisons de ceviche ultra frais, poisson cru mariné avec des agrumes et des épices. Claire préfère s’installer au bar pour voir les cuistots s’affairer et picorer du guacamole ou de la patate douce au cheddar.

12 rue Martel, 10e
Métro Poissonnière ou Château d’Eau
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h30 à 23h
Menu midi 16 € / A la carte 20-30 €

 

Plonger dans le jacuzzi du Serpent à Plumes

Le Serpent à Plumes à Paris
Le Serpent à Plumes © Cyrile Godan
Pour vivre heureux, vivons cachés… Cela pourrait être le mantra de ce speakeasy ouvert l’année dernière en toute discrétion au sous-sol d’une boutique de pyjamas de luxe. Et même si les cocktails ultra sophistiqués, les grands canapés en cuir blanc et les tapisseries kitsch donnent l’impression de voyager dans une autre décennie, Claire se sent ici comme chez elle : « La décoration d’inspiration 70’s est magnifique. Le programme est très varié, un soir tu peux te retrouver dans un concert de Jazz et puis le lendemain, une soirée un peu dark techno ambiance cuir et chaîne, ou à une soirée SUPREME… Le DA, Alexander Keyes, amène un coté assez punk à la bourgeoisie des marchands d’art qui côtoient le lieu. » Cerise sur le cocktail : le jacuzzi ouvert la nuit, pour se croire à la grande époque des Bains-Douches.
24 place des Vosges, 3e
Métro Chemin Vert ou Bréguet-Sabin
Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 2h du matin

Rejouer les années 80 au Palace

Soirée
©Raphael Schaller Unsplash
Quand Claire Laffut va au Palace, elle sait bien qu’elle n’a plus aucune chance d’y croiser Yves Saint-Laurent ou Tina Turner. Tout de même, c’est le genre de lieu qui inspire la nostalgie. Dans les années 1980, le club était le théâtre de fêtes costumées décadentes où se rencontraient anonymes et grands artistes du moment. C’est devenu un théâtre au sous-sol duquel une boîte a rouvert en 2016. Des néons violets et bleus éclairent les fêtards qui se déhanchent sur de la house, du funk ou du disco. « C’est drôle parce que quand elle était jeune, ma mère venait spécialement de Belgique jusqu’ici pour danser… Aujourd’hui c’est fréquenté par pas mal de gens de la musique ou de la mode, une jeunesse créative. Il y a beaucoup de petits coins pour discuter, mais j’y vais surtout pour danser pendant des heures sur la piste avec des damiers au sol. » C’est ça, pour Claire, le moment clé d’une nuit dehors : « Ce genre de sensations me rappellent que je suis jeune et libre. Je suis en ébullition, en confiance ».
8 rue du Faubourg Montmartre, 9e
Métro Grands Boulevards
Ouvert du jeudi au samedi de 23h45 à 6h
EP « Mojo », Universal Music, sorti le 9 novembre 2018
Claire Laffut est en tournée dans toute la France. Dates à retrouver sur facebook.