Para One et Riton, destins parallèles

Para One et Riton reviennent en force avec deux tracks taillés pour les dancefloors.

Combien de temps un artiste peut-il rester à la mode ? Malgré les années qui passent, certains noms restent intimement associés à une période de l’histoire de la musique, même si les artistes en question sont passés – parfois depuis longtemps – à autre chose. C’est le cas du Français Para One et de l’Anglais francophile Riton, à l’affiche samedi soir au Faust, dont les blazes fleurent bon le milieu des années 2000. Para One était alors le maître d’œuvre du rap alternatif hexagonal, avec ses productions hybrides électroniques pour TTC, la Caution ou le Klub des Losers. De l’autre côté de la Manche, Riton, lui, était une des stars du label de Manchester, Grand Central Records. Tous deux se sont retrouvés dans la bande d’Ed Banger, l’Anglais s’associant à DJ Mehdi pour fonder Carte Blanche. Para One et Riton ont donc chacun vécu une carrière parsemée de succès critiques, mais pourtant, le grand public ne les découvre vraiment qu’à la décennie suivante. Le Français produit le Defiant Order des Birdy Nam Nam, écrit une chanson pour Alizée et sort son album Passion en 2012, qui l’emmène jusqu’au cinéma, avec la BO du film Bandes de filles de Céline Sciamma, présenté à Cannes. Riton, de son côté, a explosé l’an passé avec le titre Rinse & Repeat, en featuring avec la MC nigériane Kah-Lo, écouté (et dansé) plus de 7 millions de fois sur YouTube. Et ils sont tous les deux sur la compilation Ed Rec 100, sortie en avril, avec deux tracks taillés pour les dancefloors, et dont un remix du Temporaty Secretary de Paul McCartney. Vingt ans après leurs débuts, Para One et Riton ne se soucient sans doute plus d’être à la mode, mais ils sont toujours pertinents, et c’est bien l’essentiel. 
 

Vendredi 30 juin à 23h45 au Faust, Port des Invalides, sous le pont Alexandre III,M° Invalides. Entrée : 16 euros