Interview : Ricky Hollywood raconte son Paris idéal

Si on ne s’ennuie jamais à Paris, c’est aussi et surtout grâce à l’offre culturelle, artistique et musicale pléthorique qui s’y développe et se renouvelle sans cesse. Derrière elle, des artistes, des collectifs, des programmateurs, des barmans et plein d’autres passionnés. Mais quand ils ne se produisent pas en concert, ne mettent pas en place des festivals ou des maisons d’édition militantes, que font-ils de leur temps ? Comment profitent-ils de Paris ? Où vont-ils pour boire un demi ? Pour voir un showcase ? Pour faire la fête ? Découvrez le quotidien de ces personnes faisant partie intégrante de la merveilleuse scène artistique et culturelle parisienne, de ceux qui nous rendent la vie plus riche et la nuit plus festive !

 

Interview de Ricky Hollywood

Après un délicieux premier Modeste Album sorti en 2017, des EP, un super tube et une compilation jouissive intitulée Mes meilleurs succès d’estime 2002-2010, Stéphane Bellity aka Ricky Hollywood est de retour ! L’Aventure Intérieure, truculent EP gorgé d’auto tune et autres bidouillages futuristes se met au service d’une mélancolique introspection pop. Amateurs de chanson française désemparée et de synthétiseurs fous, réjouissez-vous ! Ricky vous confie ses meilleurs plans parisiens. On le retrouve le 12 juillet au Supersonic pour le festival Restons Sérieux !

A quoi ressemble un week-kend typiquement parisien chez toi ?

© Jean-Pierre Viguié Mairie de Paris – Butte du Chapeau Rouge

 

Alors je suis souvent en concert le week-end avec mon activité secrète de batteur mais quand je suis là, j’aime flâner à la Butte du Chapeau Rouge (bon je l’ai fait qu’une fois) et me faire une bonne toile comme disent les jeunes.

Ton ou tes bars préférés ?

Je viens de me (ré)installer dans le 20e et je donne tous mes rendez-vous amicaux au Country Bar. Au mur, on peut y admirer des dizaines de photos du patron (un gars poétiquement hagard) avec des vedettes (Kad et Olivier, Serge Lama…). C’est très calme, pas de voiture, pas de musique, ce qui est une bénédiction.

Country Bar
5 Place Octave Chanute, Paris 20e
Ouvert tous les jours de 7h à 21h

 

Ton ou tes restos préférés ?

© Little-Kitchen-Facebook

 

Parler de resto est un grand mot, mais lorsque l’on répète à Simplon, on va systématiquement à La Bodega dans le 18e, on mange une belle assiette avec au moins 5 légumes dedans pour 8 euros. Sinon mention spéciale à Little Kitchen rue de Paris à Montreuil mais ça tout le monde le sait déjà.

Little Kitchen
80 rue de Paris, 93100 Montreuil
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h

La Bodega (bar à tapas)
54 rue Ordener
Paris 18e
Ouvert du lundi au samedi de 12h à minuit

Ton quartier préféré ?

ricky hollywood
© La Butte Bergeyre – Instagram Ladiraym

Je n’ai pas de quartier préféré, j’aime plein de micro-zones dans différents quartiers, place Octave Chanute par exemple, le belvédère de la Cité Bergeyre, le banc n°12 du parc de Bercy, la place (un peu pourrie c’est vrai) de la fraternité à Montreuil.

Ton ou tes musées préférés ?

Internet.

Ce que tu préfères à Paris ?

La fibre.

S’il y avait une chose à changer dans cette ville ce serait laquelle ?

Du fromage nettement moins cher parce que là, à chaque fois, j’ai l’impression que la marchande me fait une blague sauf qu’on est pas le 1e avril. Plus de zones chill aussi.

ricky hollywood
© Andrew McFarlane / CC BY-NC 2.0 / Flickr

 

(nldr: peut-être que Ricky Hollywood trouvera son bonheur avec cette article :  5 fromageries pas comme les autres à Paris)

Et sérieusement, les crissements de frein du métro, je crois que ça nous met tous dans une bad vibe… Globalement l’environnement sonore de la ville et de ses transports ont une belle marge de progression.

C’est comment d’être artiste / musicien dans la capitale ?

Si j’avais pas une copine qui paye les 2/3 du loyer (big up), ce serait impossible d’y habiter. J’ai l’impression que depuis 20 ans j’ai passé mon temps à tourner autour, parfois elle m’ouvre ses portes, parfois elle me rejette…

Sinon, c’est agréable de croiser des gens un peu oisifs comme ça arrive aux artistes (en fait ils travaillent tout le temps), ça rassure.

Ton ou tes artistes parisiens préférés ?

Il y en a beaucoup mais voici simplement ceux avec qui je travaille en ce moment : Juliette Armanet et Halo Maud en tant que batteur, le producteur Domotic et la chanteuse Toro Azor (Le Vasco), la comédienne Anne Steffens et le réalisateur Benjamin Nuel (on tourne un clip ensemble), le photographe Andrea Montano et l’illustratrice Marie Baudet qui ont fait les pochettes de mes deux derniers disques.

Ton ou tes disquaires préférés ?

ricky hollywood

Les Balades Sonores bien sûr.

Ton ou tes festivals de prédilection ?

Je crois que j’aime bien le festival de musique des kiosques à la rentrée, Kiosquorama, car on n’est pas dans l’entre-soi, on est dehors et il fait beau.

Plutôt hiver, automne, printemps ou été à Paris ?

Il y a un moment top à Paris, c’est du 24 décembre au soir jusqu’au 25 midi, on a l’impression d’être dans le film « Seul Two ».

Quelle a été ta dernière découverte ?

ricky hollywood

J’ai des amis qui travaillent au Doc, un lieu de résidence et de diffusion artistique à Télégraphe, j’ai pas eu l’occasion d’y aller beaucoup mais maintenant que j’habite à côté, j’y compte bien.

Doc
26 rue du Dr Potain, Paris 19e
Le doc est ouvert seulement lors des événements (communiqués via le site internet www.doc.work et la page FB) et sur rendez-vous pour les visites d’exposition.

Ton meilleur souvenir de concert à Paris ?

Si c’est de Ricky, c’est surement au Festival St Eustache en 2016. On avait, avec le groupe, atteint une forme de hit point mystique. Sinon je pourrais dire Ariel Pink au Nouveau Casino en 2010, j’ai badé tellement c’était bien.

Ta soirée parisienne la plus épique ?

J’ai mauvaise mémoire donc c’est compliqué, mais mon frère m’a remémoré récemment la première Nuit Blanche à Paris où notre copain fou avait, dans une transe sublime, arraché le pare-choc d’un bus de nuit bondé qui avait refusé de nous prendre. On était tous médusés, le chauffeur y compris, comment avait-il pu faire ça ?! Je crois qu’inconsciemment il avait fait la meilleure performance de la soirée.