Les meilleures soirées de janvier à Paris

La fête à Paris, c’est du sérieux : en effet, les clubs et autres lieux nocturnes de Paname multiplient les événements alléchants et atypiques. Difficile de s’en plaindre tant la qualité se trouve souvent au rendez-vous. Mais comme il est parfois difficile de faire son choix face à une telle quantité de noubas, A Nous Paris vous propose de prévoir à l’avance vos sorties grâce à sa sélection mensuelle des meilleures soirées. Promis, vous ne serez pas déçus !

Les meilleures soirées de janvier

La Machine du Moulin Rouge © Alban Gendrot
La Machine du Moulin Rouge © Alban Gendrot

 

Dehors Brut Indoor

Vendredi 3 janvier

Avec SNTS, Keith Carnal, Eastel et EKLPX @ Dehors Brut

Pas de repos pour les braves : on commence d’emblée 2020 en repartant sur les chemins sinueux de cette musique sinusoïdale que l’on aime tant et qui voit toujours chez Dehors Brut un bon terrain d’expression. Pour cette soirée, le spot du 12e arrondissement fait plaisir avec un line-up 100 % techno conviant le néerlandais Keith Carnal (auteur l’an dernier de Retrofit, un album ultra inspirant sorti sur son label Second Degree), la mystérieuse entité allemande SNTS et deux marteleuses françaises à suivre de près : Eastel et EKLPX.

Plus d’infos sur la soirée Dehors Brut Indoor

Pardonnez-nous de mettre de l’eau dans ton 2020

Samedi 4 janvier

Avec un line-up encore secret @ La Station – Gare des Mines

À croire la présentation de cette soirée, le collectif Pardonnez-nous souhaiterait dorénavant devenir un modèle à suivre pour les jeunes générations, appliquant la doctrine « Sain de corps et d’esprit ». Une bonne résolution assez surprenante, mais qui ne devrait pas empêcher le crew de continuer à proposer des teufs de malades. Vous n’aurez qu’à vous pointer à la Station – Gare des Mines pour vous en rendre compte. D’ailleurs, on pourra aussi retrouver Pardonnez-nous plus tard dans le mois, le 25 janvier, chez Dehors Brut, pour une nuit réunissant notamment les géants Ivan Smagghe et Vladimir Ivkovic en b2b. Le genre d’événement où l’on finit plus sale et poisseux que propre et immaculé.

Plus d’infos sur la soirée Pardonnez-nous

Deeply Rooted Night

Vendredi 10 janvier

Avec Octave One (live), DJ Deep et Didier Allyne @ Rex Club

Encore un line-up classieux pondu par notre DJ Deep national dans le cadre sa résidence Deeply Rooted au Rex Club. Le taulier a d’abord souhaité rameuter les frères Burden, plus connus sous leur alias Octave One, pour faire sauter de joie les amateurs de techno live. Et puis, comme cela ne suffisait pas à ses yeux, il décide aussi de convier Didier Allyne. Un choix que les visiteurs du shop Syncrophone (et les fans de mixes haletants) ne peuvent qu’approuver.

Plus d’infos sur la soirée Deeply Rooted Night

Polaar

Vendredi 10 janvier

Avec Philou de Couvre x Chefs et SNKLS @ L’Alimentation Générale

Cofondée en 2014 par Flore, fer de lance de la scène électronique lyonnaise, la maison Polaar ne fait pas que sortir des tracks techno, UK garage ou encore breakbeat : elle organise aussi de chouettes manifestations dans son fief rhodanien et en dehors. Ainsi, pour sa première soirée de 2020, Polaar vient nourrir L’Alimentation Générale de bass music en bookant son poulain SNKLS ainsi que Philou du très recommandable blog Couvre x Chefs.

Plus d’infos sur la soirée Polaar

Sainte Rave # 1

Vendredi 17 janvier

Avec Scratch Massive (live), Lokier, Minuit Machine (live), Cassie Raptor, Faast et Kiddo @ Le Badaboum

Les adorateurs du label Synth Religion s’apprêtent à célébrer une messe noire envoûtante avec cette Sainte Rave annoncée au Badaboum à travers une première partie axée sur les concerts et une seconde tournée vers le club. L’occasion de savourer les versets les plus dark de la bible techno et électro en compagnie d’une ribambelle de prêtres et prêtresses ayant depuis longtemps préféré les voix du côté obscur de la force. Mention spéciale à la présence du duo magique Scratch Massive en live : une bonne nouvelle qui n’est pas si fréquente que cela, surtout depuis que Maud Geffray virevolte avec succès en solo et que Sébastien Chenut compose depuis Los Angeles.

Plus d’infos sur la soirée Sainte Rave

Belleville Boogie

Samedi 18 janvier

Avec Steven Julien aka Funkineven, Jan Decent, Martin Fusée et Lemon McWright @ La Java

Que ce soit sous son vrai nom ou son pseudo Funkineven, Steven Julien est une machine à groove qui ne s’enraye absolument jamais. Toujours pertinent en tant que DJ, le boss du label Apron l’est encore plus en tant que producteur et fait clairement partie des grands messieurs de cette dernière décennie en matière de club music, sortant régulièrement des tracks sublimes dans différents registres – house, techno, acid, ambient… Un artiste incontournable et forcément très apprécié par la bande de Belleville Boogie qui en fait sa pièce de résistance pour cette nouvelle soirée à La Java.

Plus d’infos sur la soirée Belleville Boogie

MOFO #16 – Rira bien qui rira le dernier

Jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 janvier

Avec pas mal de choses prévues qui seront annoncées prochainement @ Saint-Ouen 

Même si certains élus peuvent bien choisir de fermer un spot comme Mains d’Oeuvre de façon arbitraire, la culture alternative et underground n’est pas prête de baisser les armes. La preuve avec cette nouvelle édition du Festival MOFO qui compte bien électriser cette fin janvier durant trois jours et à travers six spots différents au cœur de Saint-Ouen. En vous y rendant, vous ne ferez pas que prendre du plaisir : vous ferez aussi acte de résistance. Et en plus, vous risquez aussi d’y faire de belles rencontres et d’y découvrir des artistes atypiques.

Plus d’infos sur les soirées du Festival MOFO #16

La Machine 10 ans

Vendredi 24 et Samedi 25 janvier

 

Avec Kode9, Teki Latex, CEM, Barker (live), Crystallmess, Carin Kelly b2b Bob Sleigh et Christian Coiffure pour la soirée Quartiers Rouges du vendredi, DJ Marcelle, Stellar OM Source, Clara! y Maoupa (live), Ploy, Black Zone Myth Chant (live), Théo Muller, Promesses et Gigsta pour la soirée du samedi @ La Machine du Moulin Rouge

Quand la Machine du Moulin Rouge décide de célébrer ses 10 ans d’existence, ça laisse évidemment entrevoir un week-end de folie. Du coup, impossible de choisir une seule soirée parmi les deux prévues pour ces festivités uniques. D’un côté, il y a la désormais incontournable Quartiers Rouges (vendredi 24 janvier), avec un line-up complètement barré (on apprécie l’audace de réunir des profils aussi cool et bigarrés que Kode9, Teki Latex et Christian Coiffure). De l’autre, le lendemain (samedi 25 janvier), on s’attend à un déferlement aux sonorités multiples (reggaeton, bass music, techno…) avec la présence d’un casting également 5 étoiles (DJ Marcelle, Clara! y Maoupa, Ploy…). Au final, c’est la Machine qui souffre ses bougies, mais c’est aussi elle qui file les cadeaux.

Plus d’infos sur la soirée Quartiers Rouges

Plus d’infos sur la soirée La Machine 10 ans x DJ Marcelle & co

Houseum x AOC Records

Vendredi 31 janvier

Avec Christopher Rau, Ricky Razu et Georges @ Djoon

Quand Houseum, label et chineur de pépites house, et AOC Records, label fondé par Bellaire pour les gourmets du dancefloor, décident de s’associer, ce n’est clairement pas pour organiser une soirée anecdotique, mais bien pour faire plaisir à tous les danseurs ! La preuve avec cette très belle idée de faire venir au Djoon le spécialiste du groove deep et minimaliste allemand Christopher Rau et le très scintillant belge Ricky Razu, justement passé par Houseum Records. Un grand cru, assurément.

Plus d’infos sur la soirée Houseum x AOC Records

Fauchage Collectif x Luik Music

Vendredi 31 janvier

Avec It It Anita (live), Mss Frnce (live), Angle Mort & Clignotant (live), Casse Gueule (live), La Jungle (live) et un DJ set spécial Luik b2b Fauchage (avec DJ Doudoom, LN-VR, JB Satan, Le Dogue, Hildegarde, Jean Tabasse, Classico MIG, Super Polo, Ozimandyas, DJoul, Goth de Riches et Punk Bourgoise, Braddy DJ, Jungle Khôl…) @ Petit Bain

Deux anniversaires pour une soirée musicalement atypique placée sous le signe du pogo et de la gaudriole : Fauchage Collectif & Luik Music investissent Petit Bain avec de grandes ambitions et proposent un programme faisant la part belle aux lives stoner, rock, indie… Une soirée loin d’être tiédasse et parfaite pour réveiller le punk qui sommeille en nous.

Plus d’infos sur la soirée Fauchage Collectif x Luik Music

 


À noter également dans son agenda

Comme une énorme gueule de bois, ce mois de janvier risque de vous triturer pas mal le crâne. Pourquoi ? Parce qu’en plus des soirées citées plus haut, d’autres nuits aguichantes se déploieront à Paris en ce début d’année et qu’il faudra bien faire un choix. Le casse-tête débutera dès le premier week-end.

Le vendredi 3 janvier, on hésitera d’abord entre deux « all night long », l’un avec Théo « La Mamie’s » Terev à L’International, l’autre avec le mythique (et mystique) Jus Ed au Djoon. Le même soir, on sera tenté par la nouba du Klub manigancée par l’agence Bunshi Booking, le squat du Badaboum par La Maison Sarcus et les deux ans d’amour de l’Apéro Electronique au Petit Bain (avec notamment des lives de Madben et Vitess). Même son de cloche le samedi 4 janvier où cela se bousculera dans pas mal de lieux de la capitale, comme avec la Mona avec Losoul en special guest à La Bellevilloise, la fête du label Pont Neuf Records au Rex Club pour la sortie du dernier Madcat, l’affrontement house entre DJ Steaw et Armless Kid au Badaboum, la toujours très sexy Motown Party du Sacré, le sacre des Yeux Orange à la Rotonde Stalingrad et la venue du jamais décevant DJ Stingray à La Machine du Moulin Rouge.

La crispation mentale se poursuivra la semaine suivante et il faudra être capable de se démultiplier le vendredi 10 janvier pour apprécier à la fois la soirée Koud’pokr x E.T. Tour au Badaboum, le live house de Sweely au NODD, le retour de La Maison Sarcus à La Bellevilloise, la release party du super Groove Boys Project au Djoon ainsi que le all night long de Kosme chez A La Folie. Et il faudra envoyer vos clones le samedi 11 janvier pour guincher à la fraîche Wet For Me de La Machine du Moulin Rouge, se pointer à la deuxième Club Tetons du Rex Club ou faire la dense du ventre lors de l’orientale Habibi Love de La Java. Pas une mince affaire, surtout que l’on souhaitera aussi se présenter au New Morning pour le rendez-vous Sunday Disco Club du dimanche 12 janvier.

Vous en redemandez malgré les céphalées ? Le jeudi 16 janvier, il serra de bon ton de prendre part à la soirée Deux Mesures du Djoon avec Housecall et Mara Lakour. Le vendredi 17 janvier, il faudra arpenter L’Alimentation Générale pour la NDA spéciale Vox Low, mais aussi A La Folie, théâtre de la première Orgie Cosmique fomentée par le média Beweird, ainsi que Dehors Brut qui invite Robert Hood et Carlota ou encore le Rex Club pour la toute nouvelle livraison de Molécule, le plus aventurier des producteurs. Le samedi 18 janvier, on n’oubliera pas de faire un tour à la caliente ZZK Night du Hasard Ludique, à l’Acte II des Saturnales du crew Hord-Sol à La Marbrerie, aux très psychédéliques Nuits Oréades spéciales duos du Glazart et à la très excitante fête Paraoramic Club de La Bellevilloise (avec notamment Cosmo Vitelli et Judah Warsky).

La rengaine de la migraine se poursuit avec, dès le vendredi 24 janvier, la Nyege Nyege Night 2 au Hasard Ludique, la soirée Erased Tapes 2020 à La Gaité Lyrique, l’invitation de Kornel Kovacs par Neet au Sacré et la première Kick-Off à La Rotonde Stalingrad. Bis repetita le samedi 25 janvier, avec cette fois Prosper, le roi du mix épicé, à L’Alimentation Générale, la soirée house patriote Bleu Blanc House de Skylax dans l’enceinte du Folies Pigalles et la teuf Garçon Sauvage au Rex Club.

Avant d’aller consulter et de se faire une cure de paracétamol, on terminera le mois en beauté, en hésitant entre la release party de Mila Dietrich au Rex Club (mercredi 29 janvier), la résidence costaud d’AZF à La Machine du Moulin Rouge, la soirée spéciale Sunn O))) à La Gaîté Lyrique ainsi que l’anniversaire de Tech Noire à La Station – Gare des Mines (vendredi 31 janvier).