Les meilleures soirées pour profiter du métro ouvert toute la nuit le samedi 19 octobre

Lancée le samedi 14 septembre, l’opération « Nuits Festives » mise en place par Île-de-France Mobilités permet à tous les Parisiens de faire la fête plus longtemps que d’ordinaire un samedi par mois grâce à un dispositif spécial. Cette expérimentation proposée jusqu’en mars 2020 voit ainsi six lignes de métro (1, 2, 5, 6, 9 et 14) continuer leur service au-delà des traditionnels 1h45 du matin. Elle s’accompagne également de l’ouverture des lignes de tramway 2, 3a et 3b desservant l’ensemble des arrêts et d’un renforcement de 45 lignes de Noctiliens. La prochaine de ces Nuits Festives ayant lieu ce samedi 19 octobre, A Nous Paris vous propose quatre soirées à arpenter afin de profiter pleinement de l’occasion !

 

Chez Gustave – Derrick May présente Hi Tek Soul

Avec Derrick May, Radio Slave, Drummer B et Newtrack dans le mini club @ Chez Gustave 

Avec ses soirées Hi Tek Soul, Derrick May a pour ambition de remettre la techno qu’il aime (et qu’il contribue à façonner à Detroit depuis les années 1980) au centre du village. Ce samedi, le « village » en question prendra la forme de Chez Gustave, cette ancienne banque transformée en club qui fait se gigoter le 1e arrondissement. Le boss du label Transmat ne sera pas seul dans sa quête de la soirée techno parfaite, puisqu’il pourra compter sur la présence d’un autre tonton du genre, l’anglais Radio Slave, et de son protégé, Drummer B. 


Le meilleur moyen pour s’y rendre et repartir ? Prendre la 14 et s’arrêter à Madeleine

Plus d’infos sur la soirée Chez Gustave via l’event Facebook

 

Free Your Funk

Avec Jungle (DJ set), Henry Wu et Soulist @ La Bellevilloise

Quand une forte envie de groove s’empare de vous, n’oubliez pas de guetter l’agenda de Free Your Funk, l’un des meilleurs fournisseurs de soirées et concerts à Paris depuis un paquet d’années, en particulier dans son QG de la Bellevilloise. Ce samedi soir, Free Your Funk restera fidèle à sa réputation en invitant autour du gars sûr Soulist deux représentants de cette Angleterre qui sue sur le dancefloor : le duo neo soul Jungle et le prodige house-jazz Kamaal Williams sous son pseudo Henry Wu. 


Le meilleur moyen pour s’y rendre et repartir ? Prendre la 2 et s’arrêter à Père Lachaise

Plus d’infos sur la soirée Free Your Funk via l’event Resident Advisor

 

Where is My Mind ?

Avec des DJ’s et un live tribute signé les Reines du Baal @ Supersonic

Une nuit qui vous fera voyager à travers toutes les strates du rock des années 1990, du grunge à la brit pop en passant par l’indie US ou encore le punk californien : tel est le brief de cette soirée délicieusement rétro proposée par l’équipe du Supersonic, entre DJ sets et live tribute. Et l’on ne peut qu’apprécier le clin d’œil de son nom au tube intemporel des Pixies qui, du reste, se produiront le même soir à l’Olympia. Il n’y a pas de hasard.  


Le meilleur moyen pour s’y rendre et repartir ? Prendre la 1 ou la 5 et s’arrêter à Bastille

Plus d’infos sur la soirée Where Is My Mind ? via l’event Facebook

 

Dub Station

Avec Jah Shaka, The Mighty Zulu Warrior et l’I-Skankers Sound System @ Trabendo

Ressentir la puissance des basses lors d’une soirée Dub Station est l’une de ces activités incontournables à faire au moins une fois dans sa vie de noctambule parisien… y compris lorsqu’on n’est pas un fan hardcore du reggae et de ses variations. C’est dire si l’ambiance roots et festive de cette soirée culte du Trabendo est réussie, en plus de sa programmation visant à ramener les meilleurs spécialistes de la scène dub d’Angleterre et d’Europe. 


Le meilleur moyen pour s’y rendre et repartir ? Prendre la 5 ou le tram 3a et s’arrêter à Porte de Pantin

Plus d’infos sur la soirée Dub Station via l’event Facebook


 

Retrouvez toutes les informations sur le dispositif Nuits Festives