A.t Night

Petit guide du Paris Lesbien

À Paris, les lesbiennes sont invisibles, voire même invisibilisées. Alors même que la ville ruisselle de bars, clubs, librairies… Une petite poignée de lieux sont réservés aux femmes. Et si on parle souvent du Marais, comme du quartier LGBTQ+ friendly de la capitale, il est plus G que L. Petit tour d’horizon d’adresses lesbiennes. 

Une librairie : Violette & co

Violette & co
© Violette & co

 

C’est la seule librairie féministe et LGBTQ+ de Paris. Violette & co, baptisée en hommage à la romancière Violette Leduc, peut se targuer de proposer sur ses étagères une bibliothèque idéale. Des ouvrages essentiels féministes et queer et dans tous les domaines : jeunesse, romans, essais, biographies, BDs… Ici se croisent Mona Chollet, Rebecca Solnit, Starhawk ou encore Rupi Kaur. On y propose des rencontres littéraires, des débats ou encore des expositions. Un lieu unique, érudit et accessible qui tient en joue les stéréotypes de genre.

Violette & co
102 rue de Charonne, 11e
Métro : Charonne 

Une soirée : Wet for me

Lesbien
© Juliette F / unsplash

 

Derrière ces soirées lesbiennes, un collectif, les Barbi(e)turix, et un seul objectif  : « bousculer les stéréotypes et promouvoir la culture lesbienne et féminine. » Menées par la charismatique RAG à la Machine du Moulin Rouge, les Wet mêlent dans un lourd vrombissement techno des corps en sueur et des paillettes à gogo. Les line-up composés de dej, lives et performances ont vu défiler Alinka, Sophie Morello ou encore Corine.

Attention, les soirées sont majoritairement réservées aux lesbiennes et femmes trans, si vous êtes un homme  cis-genre vous avez de grandes chances de vous faire refouler à l’entrée.

Wet for me à la Machine du Moulin Rouge 
90 bd de Clichy, 9e
Métro : Blanche

Un bar : la Mutinerie

lesbien
La Mutinerie, ©Elsa Pereira

 

Les bars lesbiens à Paris ne sont pas légion. En quelques années, ils ont même fermé les uns après les autres : les Taulières, le Troisième lieu, la cantine des Ginettes armées… Malgré quelques difficultés, la Mutinerie continue d’accueillir les lesbiennes parisiennes rue Saint-Martin. Oubliez les bars branchés du Marais, la Mutinerie ressemble en rien aux adresses du quartier : tables et chaises dépareillées, baby-foot déglingué, verrou des toilettes grippé. On ne vient pas à la Mutinerie pour sa déco, mais pour ses boissons pas chères, son ambiance libérée et l’odeur entre poppers et sueur qui flotte dans l’air.

La Mutinerie
176-178 rue Saint-Martin, 3e
Métro : Rambuteau

Un festival : Comme nous brûlons

Lesbien
Comme nous brûlons

 

C’est (généralement) à la Station – Gare des Mines que le festival féministe et queer Comme nous brûlons brille de mille feux. Un événement pluridisciplinaire qui mêle selon les programmations : des projections, des conférences, du clubbing ou encore des ateliers. Le but ? Créer un événement safe réservé aux meufs, gouines, trans et queers. « Comme Nous Brûlons s’adresse aux personnes concerné.e.s par les oppressions du système patriarcal et hétéronormatif et à toute personne allié.e, désireux.se de pratiquer en conscience l’expérience d’un espace safe. »  On retrouve à l’origine de cette brillante idée le collectif La Brigade du stupre et près de 19 collectifs et bénévoles.

Comme nous brûlons


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !