Soirées à Paris : la sélection club de la semaine du 6 août

Les clubs et autres lieux nocturnes de Paname se tirent la bourre chaque semaine. Difficile de s’en plaindre tant la qualité se trouve souvent au rendez-vous. Mais comme il est parfois difficile de faire son choix face à une telle quantité de noubas, A Nous Paris vous propose sa propre sélection de soirées hebdomadaires à Paris. Promis, vous ne serez pas déçus !

 

La Station Gare des Mines
©Gaëlle Matata – La Station Gare des Mines

 

Mercredi 8 août


Soirée musique électronique : Snap Crackle & Pop Label Night

Avec Curses, Mondowski, Harry James et Mikel @ Garage

Techno, new wave, post-punk, leftfield disco… Le label londonnien Snap Crackle & Pop (SCP pour les intimes) a de très bons goûts. Normal alors qu’il en vienne à emprunter la voie de Garage, le club parisien répondant toujours présent quand il s’agit de mettre en avant les structures défricheuses et pointues.

En savoir plus

 

Soirée musique électronique : Chez Didier – Club Papayou

Avec de sympathiques Didiers @ Les Caves LeChapelais

Durant l’été 2017, Chez Didier proposait des lives Facebook de mixes électroniques à la cool depuis un appart’ parisien. Pour éviter de rendre fou son voisinage, le voici cette année installé en sous-sol, dans les Caves LeChapelais chaque mercredi jusqu’au 22 août avec toujours des « Didiers sets » de qualité.

En savoir plus

 

Jeudi 9 août


Soirée techno, house, acid & co : Qui Embrouille Qui Festival #2

Avec la Terre entière ou presque, soit Aubry, DJ AZF, Bajram Bili (live), Betty, Bracco (live), Daoud (Adrien Soleiman + Ojard – live inédit), December, Détresse Collée (Graal + None + Dragon du Poitou – live inédit), Dentelle (live), Dimitri Riviere, Donarra, Elen Huynh, Ellä (FATÄK B2B Eliya), Les Fils de Jacob, Forme Etrangère (live), G’Boï & Jean Mi, Graal, Harshlove (live), Hasar de Doria (live), Jardin (mix’n’vocals), Marcorosso, Marylou, Mermaid Express, Mouloud, Myako, Nathan Zahef, Netsh (live), Nissabibi, OKO DJ, Pasteur Charles, PEEV, Piu Piu, Dj Pute-Acier, Puzupuzu (live), QEQ Jam (live), RAGE 93, Romain de Ferron (live), Security, Sentimental Rave, Sina, Soul Edifice, Teknomom (live), Théo Muller, The Driver, Tiff / La Zup Libre, Verset Zero (live), Von Bikräv, Waldman et encore d’autres coquins @ La Station – Gare des Mines

3 jours, 4 scènes, des lives inédits et une cinquantaine d’ambianceurs redoutables : le second festival du clan Qui Embrouille Qui est clairement le temps fort de cet été caniculaire. Jeunes talents et vieux roublards de la fête électronique vous attendent donc les 9, 10 et 11 août à la Station pour souiller votre esprit et purifier votre âme.

En savoir plus

 

Soirée disco électronico-pop : Point Éphémère en shorts #5

Avec Cosmo Sonic (DJ set) @ Le Point Éphémère

Une semaine après vous avoir dit le plus grand bien du très qualitatif label Her Majesty’s Ship à l’occasion de sa soirée à Garage, voici que Le Point Ephémère invite en DJ set l’une de ses dernières signatures : le prometteur duo disco-pop-new wave Cosmo Sonic composé de Izzy Lindqwister et d’Arthur K.

En savoir plus

 

Soirée musique électronique bigarrée : LDDLM

Avec Fantastic Twins (live), Ata et Ivan Smagghe @ Rex Club

Papa Smagghe nous gâte encore avec la résidence de son label Les Disques De La Mort (LDDLM) au Rex Club. Comment ? En invitant Ata, taulier de la musique planante (et de l’intimiste club Robert Johnson de Francfort) et Julienne Dessagne, moitié de Saschienne, qui officiera en live avec son projet solo Fantastic Twins.

En savoir plus

 

Vendredi 10 août


Soirée hip-hop et autres joyeusetés pleines de groove : Concrete présente Madlib Medicine Show

Avec Madlib (DJ set), Motor City Drum Ensemble, Egon, Louise Chen, Emile Omar et d’autres amis sympathiques @ Concrete

Concrete a toujours aimé le hip-hop. Ceux qui en doutent peuvent se réécouter le DJ set de Robert Hood réalisé lors du Weather 2016, se référer au nom de l’émission animée par Mouloud et le DA du club, Brice Coudert, sur Rinse FM. Ou simplement ne pas manquer la venue du légendaire Madlib ce 10 août !

En savoir plus

 

Soirée techno / EBM : Pølarité

Avec Acronym, LGML, Illnurse et Maïdø @ Rex Club

Fêter son anniversaire au Rex Club, ce n’est pas donné à tout le monde. Le chanceux du jour sera Le Grand Méchant Loup aka LGML. Membre du collectif Drøm, il sera à l’honneur de cette nouvelle Pølarité où se relayeront trois autres bouffeurs de BPM bien décidés à rendre cette soirée techno exceptionnelle.

En savoir plus

 

Soirée rock : Back to the 90s

Avec Les Reines du Baal en live tribute et un DJ set aux petits oignons @ Supersonic

Cela fait longtemps que vous n’avez pas révisé vos classiques rock des 90s ? Pas de souci, le Supersonic revient sur cette époque bénie qui a donné naissance à quelques-uns des plus grands succès de la brit pop (Supergrass, Blur), du grunge (Nirvana, Pearl Jam) et de l’indus (Nine Inch Nails).

En savoir plus

 

Samedi 11 août


Soirée house et techno : Concrete

Avec DJ Sneak, James Dean Brown, Ben Vedren, Funk E … @ Concrete

Autoproclamé « house gangster » depuis quatre décennies, DJ Sneak n’est pas là pour déconner et dégomme régulièrement sur Twitter les DJs surfaits ou pas assez à la hauteur selon lui (Armand van Helden, Seth Troxler, Joris Voorn…). C’est donc un puriste doublé d’une forte tête qui revient à Concrete après trois ans d’absence.

En savoir plus

 

Soirée house et électro : Renascence

Avec Roza Terenzi, Nathan Melja et Miley Serious @ La Machine du Moulin Rouge

Des sets de haute volée, invoquant aussi bien les esprits frappeurs de la house que les démons de l’électro, et une poignée de productions sorties sur des labels de gourmets (Voyage Recordings, Kalahari Oyster Cult) : l’avenir de l’australienne Roza Terenzi semble tout tracé et rend déjà le nôtre radieux.

En savoir plus

 

Soirée rock : Back to the 60s

Avec Lloyd (live tribute) et un DJ set fiévreux @ Supersonic

Le lendemain de sa soirée spéciale années 1990, le Supersonic rebranche la machine à voyager dans le temps, mais décide cette fois de partir dans un passé plus lointain. Direction les 60s donc pour danser toute une nuit en compagnie des Kinks, des Beatles, des Beach Boys ou encore des Yéyés français.

En savoir plus