Une Nuit Blanche 2018 en 10 événements

Comme tous les ans depuis 2002, c’est sûrement la Nuit la plus attendue des parisiens en cette fin d’année. Cette 17e édition de la Nuit Blanche, dont la direction artistique est assurée par Gaël Charbau, voit 4 nouvelles constellations briller sur Paris : Invalides, Île Saint-Louis, La Villette, La Porte Dorée, 78 projets dans le parcours du IN, 50 autres satellites et de nombreuses autres expériences hors parcours et dans le Grand Paris. Alors chaussez vos baskets ! A Nous Paris vous propose 10 aventures artistiques.

 

© Nuit Blanche

 

Abdelkader Benchamma

installation artistique pour la Nuit Blanche
Abdelkader Benchamma, « L’horizon des événements », encre sur mur et plafond. Exposition personnelle, Le Centquatre-Paris. Commissariat Yasmina Reggad. Sur une invitation de José-Manuel Gonçalvès © Grégoire Edouard, Courtesy de l’artiste

 

Abdelkader Benchamma dessine en grand, voir très grand, et plonge le regardeur au coeur de ses oeuvres immersives. Pour les 10 ans de la réouverture du Collège des Bernardins, l’artiste pense spécifiquement son projet pour la nef. Il s’empare de cette architecture historique du XIIIe siècle et s’inspire des travaux du prêtre astronome et physicien Georges Lemaître, un des premiers hommes à avoir réfléchi à l’expansion de l’univers et à l’origine du monde. Entre théories scientifiques, sujets impalpables et mystères sur la création, Abdelkader Benchamma entoure le visiteur de formes fluides, mouvantes et vivantes, où l’oeil et l’esprit ne peuvent se fixer. 

Constellation de l’Île Saint-Louis
Abdelkader Benchamma, Écho de la naissance des mondes
Collège des Bernardins
20 rue de Poissy, 5e
20h – 3h

 

Suzanne

Plusieurs performeurs le bras droit en avant dans un même geste.
Suzanne, « Statu » © Antoine Grédai, Courtesy Suzanne

 

Les Suzannes : groupe de performeurs hommes et femmes qui posent la question du genre, de l’identité, de l’humain et de la société. Julien, Eurydice, Lorenz, Grégoire et Julien, se rencontrent sous la Canopée, sur un projet du chorégraphe Olivier Dubois lors de la Nuit Blanche 2017. Depuis, ce groupe ne cesse de grandir, et cette année, c’est à leur tour. Avec Statu, sans T, sans E, sans S, présenté dernièrement au festival Transformes à la Villette, un vocabulaire de gestes synchronisés évoluent selon un algorithme bien spécifique. La question de l’humain/machine est posée. L’humain peut-il devenir machine ? Être en constante réflexion selon un système de code, qui aujourd’hui régit nos systèmes de communication et notre vie ?   

Constellation de l’Île Saint-Louis
Suzanne, Statu
Cité internationale des arts
18 rue de l’Hôtel de Ville, 4e
19h – 2h30

 

Félicie d’Estienne d’Orves

Rayon du soleil avec l'ombre de deux personnes.
Félicie d’Estienne d’Orves, « SUN (~8mn) » © Félicie d’Estienne d’Orves, Adagp Paris 2018 © Charles Reagan Hackleman

 

Dans le sous-sol de l’esplanade des Invalides, peu connu et visité par le public, se passe un événement spatio-temporel. Félicie D’Estienne d’Orves passionnée d’astrophysique réalise des sculptures, installations vidéos, sonores et lumineuses sur les cycles de la lumière et notre rapport au temps. Ici, SUN (~ 8 mn) matérialise la distance qui nous sépare du soleil, soit 150 millions de km, et du temps qu’il faut à ses rayons pour atteindre notre rétine : 8 mn. Sur une musique électronique de Franck Vigroux, le public appréhende, sur un espace de 80 mètres de long, une expérience de la lumière et du temps, pour vivre des sensations hors de sa réalité. 

Constellation des Invalides
Félicie d’Estienne d’Orves, SUN (~ 8 mn)
Sous-sol de l’esplanade des Invalides
Entrée par l’Aérogare
2 rue Robert Esnault-Pelterie, 7e
19h – 7h

 

Collectif Scale + Djs

DJ set avec une installation lumineuse présente lors de la Nuit Blanche
The Absolut Company Creation présente « PHYSIS » by Collectif Scale © Andrea Aubert

 

Après le sous-sol, déambulons sur le dessus de l’esplanade des Invalides, où le collectif parisien Scale, composé d’artistes et de techniciens, nous attend avec son installation scénographique PHYSIS. Réalisée avec le mécénat de The Absolut Company Creation, cette structure composée de LED et de projecteurs sert d’écrin aux musiciens électroniques, dont le son interagit avec. Par la technique du mapping vidéo, les DJs sont au coeur d’une profusion d’images inspirées des paysages du Grand Nord. Leur objectif ? Sublimer la musique par l’art numérique et vice versa. Attendez-vous donc à assister à la naissance d’une nature numérique aux sons de 3 DJs scandinaves reconnus : Lindstrøm, Axel Boman et Kornél Kovács.   

Constellation des Invalides
Collectif Scale + Djs, Physis
Esplanade des Invalides, 7e
22h – 4h

 

Thanks For Nothing

Pont Alexandre III et vue sur le Grand Palais.
Thanks for Nothing, « Le Pont des échanges »

 

Le pont des échanges par Thanks for Nothing fait partie de ces nombreux projets artistiques engagés et citoyens de la Nuit Blanche, que défend Gaël Charbau son directeur artistique. Avec différents protagonistes : artistes contemporains, performeurs, danseurs dont la célèbre Marie-Claude Pietragalla, associations et vous également, le pont Alexandre III se transforme en pont habité pour une nuit placée sous le signe de la solidarité. Vous en tant que donateur : livres, ouvrages universitaires, matériels Beaux-Arts, instruments de musique, etc, en direction de la Fondation Abbé Pierre, Bibliothèques sans Frontières, Cultures du Coeur… En échange ? Performances, lectures et projections pour un simple don.

Constellation des Invalides
Thanks For Nothing, Le pont des échanges
Pont Alexandre III, 8e
19h – 2h

 

Last Years Interesting Negro

Last Yearz Interesting Negro dans la pénombre en train de danser
Last Yearz Interesting Negro, « i ride in colour and soft focus, no longer anywhere », 2017 © Carlos Jimenez et Katarzyna Perlak, Courtesy de l’artiste

 

Last Yearz Interesting Negro, est un projet de plusieurs performances de la danseuse et performeuse Jamila Johnson-Small, autour des stéréotypes des corps noirs, queers et minoritaires. I ride in colour and soft focus, no longer anywhere présentée cette année au Palais de Tokyo, s’inscrit dans cette Nuit Blanche dans un cadre on ne peut plus académique : l’espace Pierre Cardin du Théâtre de la Ville. Musique électronique en live, état de transe, mouvements humain, animal et mécanique, Jamila Johnson-Small donne tout à un public invité à la rejoindre et à participer à ce flux d’énergies.

Constellation des Invalides
Last Years Interesting Negro, I ride in colour and soft focus, no longer anywhere
Théâtre de la Ville – Espace Pierre Cardin
1 avenue Gabriel, 8e
20h – 3h

 

5 marathons musicaux

Nuit Blanche à la Philharmonie
Nuit Blanche à la Philharmonie de Paris © William Beaucardet

 

La Philharmonie de Paris et le Musée de la musique s’animent de sons éclectiques pour une Nuit Blanche musicale. Au programme ? La célébration du crépuscule par le clarinettiste Yom et l’organiste Baptiste-Florian Marle-Ouvrard, une soirée pop orchestrale par l’ensemble de chambre sextet de New York yMusic, une nuit fantomatique avec des pianos mécaniques invoquants Claude Debussy et Gustav Mahler, l’interprétation du pianiste Nicolas Horvath de l’intégrale pour piano d’Erik Satie, et la réactivation du Studio Venezia de Xavier Veilhan, créé pour la Biennale de Venise 2017, avec des concerts d’artistes qui ont enregistré dans ce studio.    

Constellation de La Villette
5 marathons musicaux
Cité de la Musique – Philharmonie de Paris
Parc de la Villette
221 avenue Jean-Jaurès, 19e
19h – 5h30

 

Fabien Léaustic

Un geyser d'argile rouge devant la Cité des Sciences et de l'Industrie.
Fabien Léaustic, « Geysa », 2018 © Agence Eva Albarran

 

Entre art et science, Fabien Léaustic intègre dans son art des phénomènes naturels, organiques et physiques. Ingénieur de formation, il est émerveillé par les catastrophes naturelles de plus en plus présentes dans le monde. Geysa, pour la Nuit Blanche à la Cité des Sciences et de l’Industrie, reproduit de manière artificielle un geyser d’eau et d’argile rouge dont l’irruption est aléatoire. Ce bassin d’eau pure, souillé au fur et à mesure de la nuit par cette argile, fait référence à la fracture hydraulique dans les nappes phréatiques. Par cette oeuvre, il créé une ambivalence entre émerveillement et rejet, et questionne le public sur ces phénomènes pas toujours naturels.    

Constellation de La Villette
Fabien Léaustic, Geysa
Cité des Sciences et de l’Industrie
Parc de la Villette
30 avenue Corentin-Cariou, 19e
19h – 7h

 

Eric Minh Cuong Castaing

Des enfants dansent avec des robots.
Eric Minh Cuong Castaing – shonen, « School of moon » © Marc Da Cunha Lopes – Eric Minh Cuong Castaing

 

Eric Minh Cuong Castaing, chorégraphe et artiste visuel associé au Ballet National de Marseille, déploie ses recherches autour du corps, des nouvelles technologies, dans une réalité sociale, à travers différentes formes de création : spectacles, films, installations, performances. Pour Nuit Blanche, il propose deux expériences totalement différentes. School of moon joué par des enfants, danseurs et robots retracent les ères humaine, post humaine et non humaine. C’est un questionnement sur l’évolution de la représentation du corps  en chair et en os à sa virtualité. Avec Sous influence, deuxième expérience, dansez  au milieu de performeurs sur le DJ set électro de Yes Soeur. La sensation peut être étrange à votre arrivée, les états ne sont pas au même niveau, mais laissez-vous gagner par cette énergie des corps.

Constellation de la Porte Dorée
Eric Minh Cuong Castaing, School of Moon et Sous influence
Lycée Elisa Lemonnier
Rue Montesquiou – Fezensac (accès par le parking du lycée), 12e
19h – 4h

 

La S.A.T, Société des Arts Technologiques de Montréal

DJ et VJ set.
« Interpolate – Push 1 stop & Woulg » – © Sébastien Roy

 

Pour la Nuit Blanche, la Gaîté Lyrique accueille le Canada avec la Société des Arts Technologiques de Montréal. Vivez votre début de soirée avec les performances immersives Inertia, Liquid Architecture, / is //// is //////////, Interpolate, qui vont vous plonger dans un autre espace temps audiovisuel et sonore. Une expérience technologique qui se poursuit par une soirée jusqu’à la lueur du matin, entre musique et images à 360°. Laissez-vous happer par ces binômes de DJ et VJ pour des sets hors du commun : Pierre Kwenders (DJ) + Sean C (VJ) – RYAN Playground (DJ) + Push 1 Stop (VJ) – Tommy Kruise (DJ) + Gold Casanova (VJ).

Hors Parcours
La S.A.T, Société des Arts Technologiques de Montréal
La Gaîté Lyrique
3 bis rue Papin, 3e
19h – 5h30