5 bonnes résolutions parisiennes à tester

Qui dit nouvelle année, dit l’inévitable rengaine des bonnes résolutions. Arrêter de fumer, boire moins, perdre des kilos, moins bosser, plus bosser… La liste est souvent aussi longue que peu réjouissante et bien souvent, le temps morose de janvier a bien vite raison de notre motivation. Mais que faire alors de toute cette belle détermination ? On vous a sélectionné quelques idées pour faire de 2019 une année dont vous pourrez être fier, avec un article dépourvu de défis fous ou de restrictions insensées et qui mise sur ce qui nous ferait vraiment plaisir, le tout en profitant à fond de notre ville. L’occasion, enfin, de redéfinir ses priorités : se cultiver, bien manger, être en forme, revoir ses modes de consommation et son investissement citoyen.

 

Se cultiver

Exposition Mobile Immobile
© Ferjeux van der Stigghel / Forum Vies Mobiles

 

Marre de rater vos artistes préférés en concert, des spectacles incroyables ou l’expo du siècle parce que que vous n’avez pas eu l’info ? Cette année, on s’abonne aux newsletters des établissements culturels et on guette les bons plans. D’autant que 2019 s’annonce pleine de bonnes surprises du genre ! Par exemple, à partir du 5 janvier, le Louvre vous ouvre ses portes gratuitement tous les premiers samedi du mois, avec programmation spéciale, visites ludiques et même des concerts. Plein d’autres musées sont ouverts gratuitement les premiers dimanches du mois tandis qu’une bonne dizaine d’entre eux sont tout bonnement gratuits tout au long de l’année. Et pour devenir incollable en histoire de l’art, offrez-vous des cours dispensés par des professionnels, historiens et conservateurs dans l’Auditorium du Petit Palais.

Les meilleures expositions de 2019 à Paris

Côté musique, on se découvre une passion pour l’opéra et le ballet grâce aux pass et offres spéciales proposés tout au long de l’année à différentes catégories de population. Comme les soirées pour moins de 40 ans ou encore les Avant-premières Jeunes. Pareil à la Philharmonie. Mais on se rue aussi sur les abonnements mis en place par de nombreuses salles de concerts pour se tenir au plus près de l’actualité musicale. Aux Trois Baudets par exemple, pour la modique somme de 20 euros par an, vous aurez accès à la totalité des soirées scène découverte, soit plus d’une centaine de concerts ! Et au Supersonic, c’est simple, tous les concerts sont gratuits et on ne sait où donner de la tête tant la programmation frise le génie.

2019 peut aussi être l’année de la mise à jour de votre culture ciné. On fonce alors au Forum des Images pour acquérir un pass mensuel au prix tout doux qui vous permettra de profiter sans limites d’une programmation dense et passionnante. On aime aussi celle du Méliès à Montreuil, engagée et pointue, et qui bénéficie également d’une politique tarifaire sympathique. Sans oublier le catalogue de votre médiathèque municipale et celle de la Cinémathèque française, des milliers de références accessibles pour un prix dérisoire !

Amateurs de théâtre, La Maison des métallos et la Colline proposent des cartes intéressantes (à l’image de leurs spectacles). Et dans le genre prestigieux, la Comédie Française offre des places aux gens de moins de 28 ans tous les lundis. N’hésitez pas à souscrire un abonnement dans les théâtres de votre arrondissement, ils mettent souvent à disposition des prix réduits pour les voisins, ou à vous rendre dans des kiosques théâtre pour profiter de belles promotions.

 

8 bons plans pour payer sa place de théâtre moins cher

 

 Manger mieux

Supermarché La Louve © DR
Supermarché La Louve © DR

 

Rappelez-vous ce début janvier, où, le ventre encore plein de foie gras, de chapon, de bûche et de truffe vous vous juriez, une boîte de citrate de bétaïne dans une main, un poireau dans l’autre, de commencer un jeûne de 365 jours. Inutile d’aller si loin pour faire la paix avec son estomac, sa balance, et accessoirement l’environnement. Il suffit peut-être de revoir ses modes de consommation en explorant des alternatives à la grande distribution. En faisant ses courses à La Louve par exemple, le premier supermarché coopératif français, initié par deux Américains après un premier essai couronné de succès  à Brooklyn. Situé dans le meilleur arrondissement de Paris, la Louve révolutionne vos courses avec son offre de produits presque exclusivement bio, locaux et de bonne qualité, mais surtout avec des prix bien plus bas que ceux d’autres commerces. Pour en profiter, il suffit de s’y inscrire comme membre coopérateur via une participation au capital, mais surtout d’y travailler bénévolement quelques heures par mois. En plus de l’accès démocratique à une alimentation de qualité et écologique, qui valorise producteurs et circuits courts, ce supermarché convivial participe à la vie du quartier en organisant des soirées-débats et des conférences.

Si vous n’avez pas la chance d’habiter le 18e, vous pouvez toujours opter pour la Ruche qui dit Oui pour vous approvisionner en bons produits locaux et artisanaux. Ou sur les AMAP parisiennes qui vous ravitailleront en petits paniers de fruits et légumes de saison. Pour ceux qui ont horreur du gâchis et ne sont pas contre quelques économies, l’application Too Good to Go vous permet de lutter contre le gaspillage alimentaire tout en découvrant de nouveaux commerces et restaurants parisiens. Enfin, si 2019 marque le changement radical et conscient de votre alimentation, sachez qu’un concept store vegan a ouvert à Paris en novembre dernier : Aujourd’hui demain vous permettra de faire vos courses d’épicerie mais aussi d’acheter des cosmétiques, des livres et même des fringues.

Flemme de cuisiner malgré deux semaines passés les pieds sous la table ? Paris compte plein de petits restaurants hyper attentifs à la qualité de votre assiette et de votre planète.

 

5 restaurants engagés dans le mieux manger à Paris

 

Se bouger les fesses

8 salles de sport à tester à Paris
Tigre Yoga Club © SDP

 

Janvier est le mois préféré des salles de sport, qui voient leurs taux d’inscriptions grossir, proportionnellement à l’élan de motivation ingénue qui marque souvent le début d’année. Des bonnes résolutions qui ne franchissent malheureusement pas le seuil des trente jours, pour le plus grand bonheur des salles qui continuent à encaisser vos chèques pendant que vous traînez sur Netflix. Donc, faire du sport en 2019, why not, et plutôt deux fois qu’une même mais attention à ne pas se lasser trop vite. Et si vous sentez d’avance que vous n’arriverez pas à vous motiver pour aller courir ou faire du vélo elliptique, pourquoi ne pas opter pour une activité un peu insolite ?

 

8 salles de sport à tester à Paris

 

Du Fit’Ballet au Roller Derby en passant par l’équitation et le ski nautique, Paris propose une multitude d’activités sportives dont de nombreuses qui dépassent sans doute votre imagination. Aussi, la mairie de Paris met disposition des habitants un large catalogue d’activités et de cours via les centres Paris Anim’ : l’occasion ou jamais d’apprendre le tango ou de vous remettre au tennis. Tarifs abordables et dégressifs en fonction de vos ressources, attention les places sont limitées, pensez à ne pas louper l’inscription ! La ville vous permet également de vous initier ou de pratiquer gratuitement une grande diversité de sports : golf, roller, rando, danse, Enfin, pour les nageurs overbookés, depuis quelques temps de plus en plus de piscines ouvrent en nocturne.

Si l’objectif est de bouter le stress en dehors de vos frontières en 2019 tout en gardant de bonnes relations avec votre banquier, sachez que le yoga pas cher, ça existe ! Connection Karma par exemple, qui en plus d’organiser des séances gratuites dans des centres sociaux, d’hébergement ou encore des hôpitaux, enseigne à tous en échange d’une donation (minimum 5 euros). Autre bon plan : le 104, qui dispense des cours de wutao, dérivé du yoga, tous les week-ends !

 

Mieux s’habiller (dans tous les sens du terme)

Vente au kilo Emmaüs Alternatives
Les ventes au kilo Emmaüs Alternatives © DR

 

Quitte à continuer gaiement à dévaliser les magasins et à augmenter votre découvert, autant le faire de façon éco-responsable. A Paris, le choix des boutiques proposant des fringues respectueuses de l’humain et de son environnement est vaste, et la mode éthique, même si elle a tendance à coûter cher, ne rime heureusement pas avec look desigual. Ouvertes par le fondateur des baskets éthiques Veja, les boutiques Centre Commercial renferment quelques petites choses adorables et abordables. Pour les gros porte-monnaie ou les gros craquages, on s’offre le luxe de la fourrure… vegan ! Et cela, grâce à la marque La Seine et moi et ses manteaux incroyables en fausse fourrure toute douce. Derrière le prix (élevé), un savoir-faire artisanal, des matières de très haute qualité et des finitions faîtes à la main.

 

Casa 93, école de mode gratuite et engagée

Pas franchement donné non plus mais au top du style et du cruelty-free, direction le concept-store de Manifeste 011, où upcycling, design craquant et petites marques inconnues se côtoient. Si casser votre tirelire vous tente moyen, le recyclage est une très bonne manière de s’habiller intelligemment et joliment : outre le milliard de friperies qu’on trouve à Paris, chaque week-end des vide-dressing sont organisés dans la capitale, comme ceux de Violette Sauvage. Sans oublier la section vintage de chez Kiliwatch et les relais Emmaüs comme les très cool boutiques Ding Fring. Encore plus radical, La Textilerie vous apprend à confectionner vos propres vêtements !

 

S’engager

 

Maintenant que vous avez bien mangé, ouvert vos chakras, vibré à l’opéra et refait votre garde-robe, il serait temps de penser à autrui. En ces temps de dèche sociale, humanitaire et environnementale, les raisons de s’investir ne manquent malheureusement pas et l’engagement citoyen est une excellente façon de participer à des lendemains meilleurs. Parmi toutes les possibilités qui existent à Paris pour aider votre prochain, rejoindre le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants est une belle initiative. Fondée en 2015, cette association soutient les exilés et réfugiés en prodiguant cours de français, conseils juridiques, aide sur des questions de logement, de santé (notamment via un accompagnement spécifique pour les personnes LGBT) mais aussi en organisant des événements de soutien et des sorties culturelles. Un vaste programme dédié à la solidarité envers les migrants et à leur insertion, qui nécessite l’implication d’un large éventail de compétences bénévoles : professeurs, traducteurs,professionnels de la santé, travailleurs sociaux, juristes (le BAAM organise par ailleurs des formations sur le droit d’asile) mais aussi développeurs, graphistes, artistes ou animateurs culturels, n’hésitez pas à rejoindre leurs groupes de travail !

Faciliter l’accueil des réfugiés grâce à la culture : focus sur 3 initiatives

 

Fatigués des discriminations de sexe et de genre ? SOS Homophobie recherche toujours des bénévoles prêts à assurer une écoute téléphonique ou à participer à des opérations de sensibilisation. Passionnés de musique, pourquoi ne pas rejoindre les équipes de merveilleux festivals féministes parisiens, comme Les Aliennes ou Comme Nous Brûlons ? Conjuguant défrichage artistique, temps d’échange et espace d’expression destinés aux femmes, trans et queers, ces événements militants bousculent un secteur musical encore sclérosé par le sexisme.

 

5 collectifs féministes à Paris

Pour soutenir les plus démunis, vous avez la possibilité de rejoindre les équipes du Samu Social ou encore de la Croix-Rouge afin de participer à des maraudes sur le territoire francilien. De faire du soutien scolaire, de tenir des permanences… Une opportunité parfaite de vous rendre utile auprès des plus démunis mais aussi de bénéficier de formations, notamment aux premiers secours. Plus généralement, la mairie de Paris a mis en place une plateforme très pratique pour ceux qui souhaitent donner de leur temps et apporter leur aide sur différentes missions, tandis qu’un milliard d’associations n’attendent plus que vous. En parallèle, il vous reste aussi la possibilité d’aider à remplir les frigos solidaires qui commencent à fleurir à Paris