5 raisons d’aller au DOCK B à Pantin

Enfin, DOCK B a ouvert ses portes ! Mais que se cache t-il dans cet immense bâtiment ? Visite guidée de votre nouveau QG à Pantin en compagnie de Robin Le Floch, responsable communication.

 

Ouverture

🎉 WE ARE OPEN 🍻Les portes sont grandes ouvertes ! Venez profiter de votre premier coucher de soleil au Dock B. ☀️

Publiée par DOCK B sur Vendredi 7 septembre 2018

Dès 2015, le New York Times voyait en Pantin les rudiments d’un « nouveau Brooklyn » à la française, tant l’ancienne cité ouvrière devenait chaque jour davantage le repère d’artistes et de créatifs en tout genre. Depuis, la gentrification a fait du chemin et de nouveaux lieux culturels ne cessent d’éclore pour le bonheur de Parisiens de plus en plus amateurs de sorties périphériques.

C’est dans ce climat d’émulation urbaine et après une longue attente que DOCK B s’est installé en septembre au rez-de-chaussée des Magasins Généraux. « Lieu de croisement, de création et de plaisirs artistiques, ludiques et gustatifs« , vaste programme pour cet établissement pluridisciplinaire et protéiforme ! idéalement placé sur les berges du canal de l’Ourcq, géré par le mastodonte Cultplace (La Bellevilloise, le Grand Marché Stalingrad, 88 Menilmontant…) en association avec le sémillant label Allo Floride, tout semble réuni pour obtenir du très lourd en matière de cool avec le DOCK B. Pour vous convaincre que le lieu remplit ses promesses, voici 5 raisons d’aller y faire un tour.

 

Le lieu

Photographie ancienne du Dock B
©DOCK B Officiel

 

Symbole de la mémoire industrielle de Pantin, le bâtiment où est hébergé le DOCK B est celui des anciens Magasins Généraux fondé en 1929. Jusque dans les années 50, on y entreposait denrées alimentaires et marchandises diverses et après une longue période de désaffectation, le lieu devint le rendez-vous du street art dans les années 2000. L’endroit est donc chargé d’histoire(s) et de surprises : on y trouve un pont principal, un pont supérieur, plusieurs comptoirs restauration et bar, différents espaces ouverts à tous et/ou privatisables. Bref,  les 1200m2 sur deux niveaux du DOCK B sont là pour que vous puissiez gambader gaiement partout à l’occasion d’un apéro, d’une exposition, d’un rendez-vous boulot ou d’un DJ set. Voire tout à la fois !

Robin : « Avec Cultplace, nous cherchons à décloisonner les pratiques que mêlent la convivialité (à travers l’offre culinaire et sa mise en forme), l’éveil par la culture, l’esprit festif (concerts, soirées) et la dimension sociétale (débats d’idées, conférences). Dock B est à cette image. C’est un lieu qui a une histoire et qui s’implante dans un territoire qui illustre à merveille la nouvelle métropole parisienne. Nous sommes heureux de prendre part à cette aventure et d’avoir BETC et les Magasins Généraux comme compagnons de voyages. »

 

La restauration du DOCK B

Une personne du restaurant Juste tient deux crabes dans ses mains
©Juste DOCK B Officiel

 

L’un des gros points forts de DOCK B s’adresse directement à vos papilles. En effet, l’endroit dispose de « comptoirs food » tous aussi alléchants les uns les autres. Les amateurs de fruits de mer par exemple tomberont sous le charme de Juste et de son vivier : crustacés, huîtres et autres coquillages en provenance directe de la mer. Tout est frais, fait maison et délicieusement iodé. Plutôt du genre carnassier ? Ah la vache vous propose une rôtisserie à base de produits fermiers issus de circuits courts. On passe ensuite au coffee shop du DOCK B, Keïli, pour savourer d’excellents cafés et thés ainsi que d’aguichantes pâtisseries. A moins de se poser tranquillement au bar, en plein centre de l’endroit !

Robin : « Rien n’est imposé ni fléché. On souhaite proposer une cuisine de producteur avec des produits ultra-frais tout en gardant la convivialité d’un repas à table. On s’éloigne donc du foodcourt où chacun commande au comptoir. Ici on commande comme dans un restaurant classique et les assiettes arrivent directement à table. Ce sont les producteurs eux-mêmes qui ont créé leurs recettes. »

 

La programmation musicale du DOCK B

DJ set au Dock B
© Pogio DOCK B Officiel

 

On ne s’associe pas à l’une des agences musicales les plus en vogue du moment, Allo Floride, sans avoir une programmation qui dépote. Si seule celle de septembre est dévoilée pour le moment, elle promet d’heureux concerts et DJs sets dans les mois à venir. Entre les mixs du Mellotron et les cartes blanches aux labels et autres acteurs du secteur des musiques actuelles, le DOCK B saura réchauffer vos soirées. Sans oublier qu’une vraie salle de concert est attendue pour le printemps 2019 !

Robin : « Elle a été confiée à Allo Floride avec qui on travaille depuis quelques années déjà. C’est une programmation qui se veut éclectique et actuelle. Elle provient de différents univers mais restera toujours très dansante. A terme, avec l’ouverture de l’Esquive en 2019, Dock B deviendra une vraie salle de concert. »

 

Les activités du DOCK B

Une personne tient un vinyle dans ses main dans une fresque
©Miguel Ferreira on Unsplash

 

Que faire au DOCK B ? Cela irait bien plus vite de se demander ce qu’on ne peut pas y faire, tant l’agenda semble rempli. A l’image des équipes derrière le DOCK B, le lieu est hyperactif et joue sur plusieurs fronts. Outre les nombreuses expositions qui s’y dérouleront et les événements musicaux, on pourra également s’inscrire à des cours de yoga et de danse. Il sera aussi possible de visiter des marchés éphémères dans l’espace dit Le Carré, dédié à la création. Enfin, on vous conseille de vous tenir informé des conférences à venir, notamment celle sur les métiers de la musique prévue le 20 septembre et qui promet d’être très intéressante.

Robin : « En plus de la programmation musicale on a prévu d’accueillir des expositions (artistes locaux, parisiens), des initiations (au modelage, au scratch, au skate, danse – voguing, Hip-Hop etc.), des ateliers DIY, des marchés de vinyles (pendant le Disquaire Day par exemple), des marchés de créateurs, marchés de Noël, des friperies, des conférences, des rencontres… La programmation sera large et impliquera notamment et régulièrement les talents locaux selon nos exigences artistiques. C’est notre parti pris que de mêler ce tissu local, qu’il soit associatif ou non. Nous faisons d’abord le travail d’offrir un bel établissement, le plus ouvert possible, c’est un outil que nous mettons à disposition. En ce sens, nous avons d’ailleurs entamé des discussions constructives et concrètes avec bon nombre d’acteurs qui pourront investir cet espace qui vise à devenir un outil collectif approprié par tous. »

 

La terrasse du DOCK B

Terrasse du Dock B
©Terrasse DOCK B Officiel

 

On est d’accord, Paris fourmille de terrasses sympathiques. Mais ce qui est bien avec celle du DOCK B, c’est qu’elle est gigantesque et offre une très belle vue dégagée (chose rare dans nos contrées) sur le canal. Se déployant jusqu’au bord de l’eau et de la Place de la Pointe, l’endroit est aussi dépaysant et reposant que convivial. Surtout lorsqu’il s’anime jusqu’au coucher du soleil pendant les beaux jours.

Robin : « C’est l’endroit rêvé pour profiter d’un déjeuner au grand air face à des perspectives dégagées, rares dans Paris et ses abords. On a la chance d’avoir le coucher de soleil sur le canal, c’est un spectacle à chaque fois. »

Suivez l’actualité de DOCK B sur leur Facebook et site officiel.