5 raisons d’aller au Rêv Café à Montreuil

Chez A Nous Paris, on aime les lieux inédits, découvrir de nouveaux bars, s’essayer aux activités insolites et défricher les endroits parmi les plus originaux de la capitale. Ouvert depuis quelques mois dans la sémillante Montreuil, le RÊV Café remplit toutes les cases pour éveiller notre curiosité.

 

Une équipe de rêve

équipe du RÊV Café
© Rêv Café

 

Ce ne sont pas moins de trois structures qui ont semé les graines du projet jusqu’à son éclosion rue Robespierre. ReMake, Quatorze et Yes We Camp rassemblent des spécialistes de l’architecture solidaire, un think-thank axé sur la participation citoyenne et la culture, et un collectif de réhabilitation urbaine à qui l’on doit notamment le projet des Grands Voisins dans le 14e arrondissement. L’insertion dans le quartier s’est réalisée en douceur car même si le Bas-Montreuil s’expose aujourd’hui de plus en plus à la gentrification, le RÊV Café n’a rien à voir avec un énième spot tendance sans âme.

 

Convivialité et localité

Intérieur du RÊV Café
© Rêv Café

 

En effet, l’initiative du RÊV Café vise davantage l’expérimentation sociale, écologique, culturelle et citoyenne. Un beau projet qui s’illustre tout d’abord par la possibilité de profiter du lieu sans être obligé de consommer, avec WIFI à disposition, s’il vous plaît. L’architecture écolo-friendly se ressent avec la profusion de bois brut et de plantes, la simplicité du mobilier et l’atmosphère paisible qui se dégage de l’endroit, tout aussi confortable que beau. Ouvert sur le quartier, le RÊV Café a remporté un appel d’offre pour ré-aménager la place de la République juste en face. Depuis, l’équipe y organise jeux et tournois endiablés de pétanque, de foot ou encore de ping-pong. Et à l’intérieur du bar, vous trouverez une solide collection de jeux de société à consommer sans modération.

 

Gastronomie et partage

RÊV Café
© Rêv Café (Francesca Ulivi de Fairland Collective)

 

Encore un bon point pour le RÊV Café : non seulement la carte est alléchante, locavore, bio, végétarienne, variée et originale, mais elle est surtout très abordable. Pas plus d’une petite dizaine d’euros pour les plats et les brunchs du week-end. Et ce qui est encore mieux, c’est que la cuisine est tournante et s’offre aux associations et collectifs partenaires du lieu. Ces derniers mois, ce sont les collectifs Fairland Collective (artistes et cuisiniers), Singa France (mouvement citoyen créateur de lien entre personnes réfugiées et territoires d’accueil), la Queer Food ou encore le Refugee Food Festival qui ont investi les cuisines du RÊV Café. Enfin, puisque cuisine et solidarité font décidément bon ménage, ici on pratique le « café suspendu », qui permet d’acheter gâteaux, repas et boissons chaudes et de les mettre à disposition pour les plus démunis.

 

Une programmation culturelle atypique

RÊV Café
© Philipp Fischer

 

En plus de proposer quantité de lieux cool où faire la fête, boire des bières, se cultiver et même piquer une tête, Montreuil possède un tissu associatif impressionnant : plus de trois mille structures ! Ces dernières savent que les portes du RÊV Café leur sont grandes ouvertes et y organisent régulièrement spectacles, conférences, rencontres, séances de cinéma, arts scéniques et autres événements culturels, festifs, écologiques et ludiques issus donc d’initiatives locales. Et cela, pour tous publics, petits et grands ! Éclectique et dense, la programmation du café associatif met en lumière ces associations souvent méconnues tout en proposant aux habitants un lieu convivial où il est difficile de s’ennuyer.

 

Des ateliers par milliers

RÊV Café
© Rêv Café

 

Décidément protéiforme, le RÊV Café est aussi l’endroit parfait pour apprendre à faire des trucs : des semis, du yoga, des affiches, des lotions végétales pour la peau avec initiation aux huiles essentielles, s’initier à la voyance et au tarot… Et comme le reste, l’apprentissage rime avec partage. Ainsi, l’association Singa propose des ateliers photos et cuisine, tandis que plusieurs structures du quartier se sont lancées dans un projet immobilier écologique et social avec l’aide de réfugiés afghans. Le but ? Construire un « OFNIS » (Objet Flottant Non Identifié) dans le cadre du Festival Mazas. L’étrange embarcation sert désormais de bibliothèque au RÊV Café !